RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Coopération ou opportunisme ?

LVA ,

La ferme géante de la Somme en France adhère à une cuma ( Coopérative d’utilisation de matériel agricole) environnante pour épandre son lisier nous apprend le journal Entraid. Elle a aussi créé une coopérative pour mettre en commun l'intégralité de son matériel agricole. Alors que l’on considère la coopération comme un modèle de petite entreprise, voilà que la plus grosse ferme de France épouse celui-ci.

 

La coopération entre petits et gros !

Le gérant de la ferme explique au journal Entraid: «Nous avons également créé la cuma des 1000 pour partager le matériel des huit structures qui se sont rapprochées pour former la ferme des 1000 vaches. Nous sommes convaincus que le matériel est là pour être utilisé au maximum. Nous songeons à ouvrir ce groupe aux exploitations voisines, sur du matériel de récolte du lin par exemple.» 

Devenir coopérateur avec le temps

L’ensemble des acteurs semble vouloir croire qu’une aussi grosse exploitation joue le jeu coopératif. Thierry Bailliet, président d’une cuma dans le Nord Pas-de-Calais Picardie dira au journal Entraid: «La seule crainte que nous pourrions avoir, concerne la façon dont sera gérée la cuma. La gestion doit être plurielle. Mais sur le fait qu’une exploitation de grande taille adhère à une cuma, je dis oui ! Le système n’est pas uniquement là pour les petites structures. Il s’agit d’une façon d’optimiser nos résultats, de rendre nos structures plus viables. Si cela leur permet de s’ouvrir à d’autres horizons… On ne naît pas forcément coopérateur, on le devient avec le temps !»

Voir l'article du journal Entraid: http://www.entraid.com/a/2016/04/06/actus-des-groupes/leut-cru-ferme-1000-vaches-cuma