RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les producteurs laitiers manifestent à Granby

Mathieu Majeau ,

Près de 200 producteurs agricoles ont manifesté aujourd'hui à Granby. Leur manifestation a culminé par un rassemblement près des bureaux du député fédéral de Shefford, Pierre Breton.     

Les producteurs demandent à Ottawa de mettre un terme à l'importation de lait diafiltré: «On réclame de l'action. Ça fait des mois que ce dossier-là traîne. Le gouvernement a tout ce qu'il faut. Il connaît la problématique et la solution. On veut un règlement cette semaine pour régler définitivement le dossier du lait diafiltré», explique, Yvon Boucher, président des Producteurs de lait de la Montérégie-Est.

Pour M. Boucher, la problématique se situe à la frontière du Canada et des États-Unis. Il espère qu'Ottawa reclasse ce lait qui vient de nos voisins du Sud. Les producteurs affirment que le lait américain prend la place du lait produit ici au Québec et au Canada. Ils ajoutent que les pertes financières commencent à se faire sentir.

«Certains producteurs perdent beaucoup d'argent. Ça représente entre 5 000 $ et 10 000 $ par ferme annuellement. Ce sont des revenus nets en moins. On ne peut plus tolérer ce genre de pratique», avoue Yvon Boucher.

«On veut qu'il y ait un arrêt de l'arrivée du lait diafiltré. C'est du lait cheap et et ce n'est pas règlementé», avance, Pierre Dupuis, producteur laitier de Saint-Armand.

«Il faut être solidaire envers nos confrères producteurs. On espère que ça va bouger, mais le gouvernement Trudeau est lent dans les pourparlers. Il faut que ça débloque», souligne Sylvain Pion, un producteur laitier de Roxton Pond. 

Les producteurs se sont rassemblés dans le stationnement du Walmart de Granby sur la rue Simonds Nord et par la suite, ils se sont dirigés vers les bureaux de Pierre Breton.

Les producteurs se font entendre

Réunis au centre-ville de Granby, les producteurs se sont fait entendre au son de slogans et d'allocutions.

«Ça fait six mois qu'on négocie. Ça prend du changement. Ce qui rentre ne doit plus rentrer au Canada. Si ça continue, il y a des entreprises qui ne se rendront pas au bout», a lancé un producteur en colère contre le gouvernement de Justin Trudeau.

Le député fédéral du comté de Shefford, Pierre Breton, était absent lors de l'événement. Son attaché politique, Serges Ruel, a indiqué aux producteurs en colère qu'il allait transmettre leurs demandes à M. Breton.

«Les producteurs sont écœurés de la situation. Ils veulent des résultats concrets prochainement. On n'a plus le temps d'attendre. Le gouvernement doit agir», a ajouté Yvon Boucher, le président des producteurs de lait de la Montérégie-Est.

L'Union des producteurs agricoles doit se rencontrer cette semaine du côté de Mont-Tremblant pour débattre de la question. Si le gouvernement ne propose aucune solution satisfaisante aux yeux des producteurs de lait, ces derniers pourraient amener leur colère sur la colline parlementaire d'Ottawa très prochainement. 

Sur la photo - M. Boucher