RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

EXPO: Dette monstrueuse à la SACM !

Yannick PATELLI ,

``C’est une dette monstrueuse`` a déclaré ce matin l’animateur Michel Cloutier de CIQI FM après que Mme Dionne, présidente de la Société d’agriculture du comté de Montmagny (SACM), ait dévoilé que la dette de son organisme s’élève à 900 000 $.

Le cœur de l’histoire: la recherche d’une caution

Mme Dionne a précisé que la Banque TD aurait annoncé le signal de son retrait dès novembre à moins d’avoir des garanties pour le prêt de 650 000 $ engagé. Il semble à écouter la présidente de la SACM que la solution de l’ex-directeur général Christian Pons et du conseil d’administration de la SACM était alors de transférer à  une autre banque et que la Financière agricole du Canada (FAC) ait été approchée. Celle-ci aurait également exigé une caution majeure.

Qui osera plonger avec la SACM ?

C’est alors là que la SACM se serait tournée vers la ville de Montmagny qui aurait refusé de s’engager.

La valeur des bâtiments, propriété de la SACM dépassant le  million de dollars, risque de ne pas suffire pour rassurer quiconque du public ou du privé amené à s’engager derrière Montmagny.

La Vie agricole a confirmé depuis quelques jours la volonté d’accompagner pour une relance de l’exposition provinciale que ce soit de la part du Parti québécois, de la Coalition Avenir Québec, et maintenant depuis hier du ministre de l’Agriculture Pierre Paradis, mais il reste à voir maintenant ce qu'il se passera quand toutes ces âmes de bonne volonté vont découvrir le pot aux roses... un déficit accumulé de 900 000 $.

À Montmagny ou ailleurs ?

Il faudra certes se poser la question si la relance doit se faire à travers la Société d’agriculture du comté de Montmagny ou s’il n’est pas préférable de repartir tout à zéro à Montmagny ou ailleurs ?

Quoi qu’il en soit avant d’être sauvée Montmagny devra vouloir se sauver elle-même comme disait le bureau du député Norbert Morin à La Vie agricole dès la semaine dernière. Évidemment, après tout ce bric-à-brac et cet imbroglio dévastateur pour l’image de la Côte-du-Sud, mais aussi pour le monde agricole, un post-mortem sera plus que nécessaire pour comprendre comment tout cela a pu arriver.

La Chambre de commerce de Montmagny quant à elle donnera un point de presse ce matin à 9h30 au Saint-Hubert Express de Montmagny. Le feuilleton de l’Expo continue.