RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le grand voyage de la viande de bœuf

LVA ,

Alors que depuis quelques semaines, différents médias évoquent une augmentation importante du prix du bœuf dans les épiceries du Québec, personne ne parle d’une aberration que La Vie Agricole vous dévoile ce mois-ci : Le bœuf du Québec avant de se retrouver dans l’assiette des consommateurs doit parcourir entre 1421 et 8155 kms. Une situation ubuesque mais bien réelle !
Il existe actuellement deux trajets de la filière bœuf :
Le premier : 8155 kms
Le bœuf est élevé au Québec. Il est transporté par camion à Wyalusing en Pennsylvanie aux États-Unis au plan de Cargill Taylor Packing. Le bœuf est abattu à cet endroit. La carcasse est redirigée vers Spruce Grove en Alberta afin d’être transformé. Une fois transformé, le bœuf revient au Québec dans les épiceries !
Le deuxième trajet : 1421 kms
Le bœuf est élevé au Québec. Il est transporté par camion à Guelph en Ontario au plan de Cargill. Il est abattu et transformé dans cet établissement pour être redirigé vers les épiceries.
L’aberration est telle que pour un producteur situé à St-Tite, le trajet fait par son bœuf pour un consommateur de Montréal est de 8155 kms pour le premier circuit, et de 1421 km pour le circuit le « plus court » ! Il est donc plus que temps qu’une solution soit trouvée pour la réouverture d’un abattoir industriel au Québec.