RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Sécurité en véhicule QUAD à la ferme, ce qu’il faut savoir !

Michel BIBEAU ,

Une portion importante des centaines de milliers de véhicules QUAD vendus au Québec depuis trois décennies l’a été pour un usage agricole. À cette utilisation principale se greffe aussi très souvent une portion d’usage forestier ou semi-forestier. Malheureusement, on oublie très souvent alors les règles de base de l’utilisation d’un tel véhicule qui apparaît inoffensif et que l’on apprend à dompter parfois beaucoup trop jeunes...

Pourtant, de très nombreuses blessures surviennent chaque année dans des accidents, quand ce n’est un décès ! Et dans la presque totalité des cas, l’imprudence et la méconnaissance du véhicule sont en jeu. Pourtant, si on considère le poids de ces véhicules et leur puissance actuelle, on est très loin de parler d’un jouet pour enfant. Et l’impression d’invincibilité qu’ils procurent incite malheureusement à des manoeuvres souvent périlleuses.

Lorsque vous circuler dans un sentier balisé de la Fédération des Clubs Quad du Québec, vous êtes tenus de respecter des règles sévères, pour la sécurité de tous. L’usage des mêmes règles devrait ainsi gouverner l’utilisation d’un QUAD à la ferme. En voici quelques-unes à retenir.

.- Port obligatoire du casque lorsque vous circulez, que vous soyez conducteur ou passager.

. -Respect des limites de charge et de passager du véhicule.

. -Pour un véhicule QUAD simple, ne transportez aucun passager dans le cas de pente raide

. Un phare blanc allumé en tout temps à l’avant, un feu de position rouge à l’arrière, un feu de freinage rouge à l’arrière, un système d’échappement et de freinage fonctionnels.

. Si vous remorquez une carriole ou une remorque, elle doit être munie d’un feu de freinage rouge à l’arrière, de deux réflecteurs rouges situés à l’arrière le plus près possible des extrémités de sa largeur, de deux réflecteurs latéraux droit et gauche, de couleur rouge, situés à égale distance de l’avant et de l’arrière, d’une barre d’attache rigide qui empêche les renversements et les embardées, pivote de 90° de part et d’autre et permet un mouvement de tangage sans compromettre la stabilité de l’ensemble.

. Si vous devez traverser un chemin public pour vous rendre de l’autre côté, un arrêt est obligatoire avant la traversée et si vous devez circulez le long de la route sur une brève distance avant la traversée, utilisez le trajet le plus court possible en demeurant sur l’accotement.

.- Port de vêtements recouvrant intégralement le corps, afin de minimiser les blessures en cas de renversement ou d’impact avec un objet.

.- S’assurer que le véhicule est immatriculé, que le conducteur à 16 ans ou plus (18 ans pour un véhicule côte à côte) et qu’il détient un permis de classe 5, 6D pour un cyclomoteur ou de classe 8 pour tracteur de ferme. Le permis d’apprenti conducteur n’est pas valide dans les sentiers et il ne devrait pas l’être davantage pour conduire à la ferme.

Certains diront que ces règles de base sont un peu trop sévères à leur goût dans le cas d’un usage agricole. Peut-être, mais c’est une question de sécurité et de prévention. Quand un accident survient et que les règles ont été respectées, c’est toujours moins compliqué pour la suite des choses ! D’autant plus qu’un accident en zone agricole implique le plus souvent une personne très proche. Aussi bien la protéger avant...