RSS
| Abonnement | Journal virtuel

Nouveau programme d'appui au bien-être animal à l'abattage



COMMUNIQUÉ - Québec (Québec), le 29 janvier 2014 – Le ministre de l'Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Gerry Ritz, et le vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, annoncent la mise en œuvre du Programme d'appui au bien-être animal à l'abattage. Financé par l'entremise de l'accord bilatéral Cultivons l'avenir 2, ce programme facilitera l’adaptation des entreprises visées quant au respect des exigences relatives à la contention des animaux durant les activités d'abattage, de façon à éliminer les souffrances de ces animaux et à prendre en considération les préoccupations de la population à l'égard du bien-être animal. Le Programme profitera d'une enveloppe budgétaire de 450 000 dollars étalée sur une période de trois ans, soit de 2013 à 2016.
« Le Canada a un solide bilan pour ce qui est de l'application des meilleures pratiques dans l'industrie de l'abattage. Nous sommes heureux de nouer un partenariat avec le Québec pour encourager davantage l'établissement de pratiques respectueuses du bien-être animal», a déclaré M. Gerry Ritz.
« La mise en œuvre de ce nouveau programme constitue une excellente nouvelle et démontre que le gouvernement du Québec veille, de façon continue, au bien-être des animaux. Comme je l'ai déjà mentionné, nous ne ménageons aucun effort pour nous assurer que les animaux sont traités avec respect et qu'ils bénéficient des meilleures conditions possibles, et ce, jusqu'à l'abattage. Aujourd'hui, nous appuyons concrètement les abattoirs dans leur projet d'investissement », a souligné M. François Gendron.
Soulignons que les établissements titulaires d’un permis provincial de catégorie A, sous inspection permanente, jouent un rôle notable dans la mise en place et le développement des circuits courts de commercialisation, notamment pour les filières bovines, porcines, ovines et caprines. La mise sur pied d’un tel programme favorisera la pérennité de ces entreprises.
Au printemps de 2013, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont signé l'accord-cadre Cultivons l'avenir 2. Dans la foulée, les gouvernements du Canada et du Québec ont conclu une entente bilatérale qui comporte un financement de 293 millions de dollars sur une période de 5 ans. Cette mesure d'importance vise à soutenir, tant au bénéfice du secteur agricole qu'au profit du secteur de la transformation alimentaire, la mise en œuvre d'initiatives stratégiques concernant l'innovation, la compétitivité et le développement des marchés.
Les établissements d’abattage titulaires d'un permis provincial de catégorie A sont invités à se prévaloir du Programme pour la réalisation de leur projet d'investissement lié à l'acquisition et à l'installation d'équipement de contention approprié à l'espèce animale abattue. Ces établissements peuvent présenter une demande en consultant le site Internet du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (www.mapaq.gouv.qc.ca/pabaa).
Par ailleurs, pour obtenir de plus amples renseignements sur la Politique de souveraineté alimentaire du gouvernement du Québec, les personnes intéressées peuvent consulter régulièrement le blogue qui lui est consacrée (www.PolitiqueSA.gouv.qc.ca) ou visiter le site Internet du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (www.mapaq.gouv.qc.ca/PolitiqueSA). Il est également possible de suivre le Ministère sur Twitter, à l'adresse suivante : twitter.com/mapaquebec.
Source: Jeff English Directeur des communications Cabinet de l'honorable Gerry Ritz

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation