RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Des données technico-économiques pour les cidreries artisanales

LVA ,

Les pomiculteurs qui s’intéressent à la fabrication du cidre disposent maintenant de données technico-économiques auxquelles se référer pour diversifier leur offre de produits en transformant leurs pommes en un délicieux cidre. 

Le Comité Références économiques du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) vient en effet de publier un budget d'exploitation pour le secteur cidricole. Ce budget présente les revenus et les dépenses pour un producteur qui possède déjà un verger de pommes et qui désire fabriquer des cidres artisanaux. Six cidres artisanaux sont considérés dans le budget, soit deux cidres tranquilles, un cidre de glace et trois cidres effervescents dont deux prêts à boire.

Ce budget se base sur un modèle d’entreprise jugé représentatif et présente les résultats probables d’une entreprise obtenant une bonne efficacité technique et économique dans le contexte des prix qui prévalaient au moment de son élaboration. Sommairement, les coûts d’exploitation annuels sont estimés à 90 032 $ pour 75 hectolitres de cidre produits annuellement. Les revenus générés par les ventes peuvent totaliser 133 392 $ par an. Cependant, il faut une mise en marché organisée et diversifiée : kiosque à la ferme, présence dans les marchés publics, les foires, les restaurants, les bars et la SAQ. La mise en marché a un impact sur la rentabilité d’une telle entreprise. Les coûts de financement à long terme et de la main-d’oeuvre, soit 2500 heures réparties entre salariés et propriétaires, ne sont pas inclus dans le budget parce que les frais leur étant reliés sont très variables d’une entreprise à l’autre.