RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Un producteur laitier confiant !

LVA ,

(LVA) Luc Fredette, propriétaire de la Ferme Frédéric à Plantagenet en Ontario croit fermement en l’avenir de la production laitière malgré les incertitudes qui se sont répandues à travers les médias ces derniers mois. Il a investi dans l’avenir dit-il ``en intégrant trois Roboléo de Milkomax à son entreprise à compter de l’été 2016``.

Malgré les risques inhérents des baisses du prix du lait, des hausses du coût de la production et du bien-être animal, M. Fredette croit que la meilleure solution pour accroître son efficacité, sa rentabilité, est d’intégrer à son entreprise la robotique de traite en stabulation entravée.

En analysant toutes les possibilités de robotisation de la traite, M. Fredette est venu à la conclusion que la stabulation entravée s’est avérée la meilleure option à tous les niveaux.

Dans une économie en constante fluctuation, il s’avère important de diminuer le risque financier, a-t-il mentionné : «Le Roboléo me procurera la meilleure marge de profit net par animal. Ainsi, ça me permettra de dégager davantage de liquidité pour faciliter mon transfert d’entreprise à ma génération future».

Selon lui, la clé du succès pour réussir est de conserver une gestion serrée des coûts de production, sans négliger la santé, le bien-être animal et la régie du troupeau. «Mes vaches en stabulation entravées seront dorlotées... Nous allons les rencontrer en privé de 3 à 4 fois par jour, ce qui facilitera le suivi individuel de santé et d’alimentation de chaque animal», nous a-t-il confié.

Pour Luc Fredette, il en est convaincu, son avenir passe par la modernisation de sa ferme : «Ces robots m’aideront énormément à la régie technique du troupeau, ils me permettront d’intervenir plus rapidement, mes vaches seront plus heureuses, et elles seront plus productives.»