RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Trois projets majeurs annoncés en Montérégie

LVA ,

Il y a près d’un an, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, procédaient au lancement de la toute première Stratégie maritime de l’histoire du Québec et au dévoilement du Plan d’action 2015-2020. En Montérégie, trois projets majeurs liés à la Stratégie maritime ou qui concourent à sa réalisation ont été annoncés :

·         Édification du complexe écotouristique Écomonde, regroupement indépendant pour la relance économique de la région de Sorel-Tracy ;

·         Élaboration du plan de développement relatif à l'implantation de zones industrialo-portuaires à Sorel-Tracy et à Salaberry-de-Valleyfield ;

·         Projet d'agrandissement des installations portuaires à Salaberry-de-Valleyfield par la Société du Port de Valleyfield. 

« Je me réjouis de la réalisation de ces trois projets en Montérégie. Pour notre région, chacun d’entre eux contribue à notre vitalité et à notre développement. En misant sur le commerce maritime, nous misons sur la création d’emploi de qualité et développons un secteur prometteur », a affirmé la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, Lucie Charlebois.

Rappelons que les investissements totaux réalisés dans le cadre de la Stratégie frôlent déjà les 932 millions de dollars, la part du gouvernement s’élevant à moins de 156 millions de dollars. Au total, c’est 68 projets qui ont été annoncés aux quatre coins du Québec. Sur le plan international, de nombreuses missions à l’étranger du premier ministre visaient notamment à promouvoir la Stratégie, dont celles à Milan, Rome, New York, Mexico et Chicago. Le ministre délégué aux Affaires maritimes s’est quant à lui rendu aux Pays-Bas, en Belgique et en France dans le même but. Une tournée régionale couvrant une quarantaine d’événements partout au Québec de même que des participations à plusieurs colloques ou journées dédiés au monde maritime ont également été réalisées au cours de la dernière année.

« Il y a un an, nous avons annoncé des mesures concrètes afin de tirer pleinement et durablement profit de notre grand potentiel maritime et de faire du Québec une porte d’entrée privilégiée donnant accès aux grands marchés du nord-est de l’Amérique du Nord. Je suis très fier des réalisations des douze derniers mois. Nous allons poursuivre avec la même énergie au cours des prochaines années. D’ailleurs, hier j’étais à Hambourg en compagnie de représentants du Port de Montréal pour promouvoir auprès d’entrepreneurs locaux les nombreux atouts du Québec. Nous avons une stratégie pour développer notre secteur maritime, nous avons un environnement fiscal propice à l’investissement et nous avons des travailleurs et des entreprises innovantes et créatives. Travaillons ensemble pour développer cette industrie du 21e siècle », a affirmé le premier ministre.

« Nous avons mis sur pied un projet qui mobilise l’ensemble du Québec et, après un an seulement, les bénéfices sont nombreux dans nos régions et ce tant sur les plans économique, social et environnemental. Avec la Stratégie maritime, nous convions tous les citoyens du Québec à profiter du plein potentiel offert par les richesses de notre vaste territoire maritime », a souligné le ministre D’Amour.

Parmi les actions de la Stratégie qui connaîtront des avancées dans les prochains mois, mentionnons la création du centre d’expertise pour la gestion des risques d’incidents maritimes, qui sera situé aux Îles-de-la-Madeleine. La prochaine année verra aussi le dépôt de l’étude sur les créneaux de marché potentiel du transport maritime courte distance, un secteur prometteur et essentiel pour le désenclavement des communautés isolées du Nord québécois.

Pour en savoir plus au sujet de la Stratégie maritime, ou pour la consulter, visitez le www.stratégiemaritime.gouv.qc.ca.

 

Photo 1- Le premier ministre, Philippe Couillard, en compagnie de Pierre-Marc Johnson, négociateur en chef pour le Québec dans le cadre des négociations concernant l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne (UE), a rencontré le chef de la direction de Hapag-Lloyd, Rolf Habben Jensen et le chef des opérations de Hapag-Lloyd, Anthony Firmin. Il ont discuté de commerce et de transport maritime ainsi que de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne (UE).

Photo 2-  Hambourg, Allemagne, le 12 juillet 2016 – Le premier ministre, Philippe Couillard, a participé à une table ronde avec des dirigeants d'entreprises et de l'Association des entreprises du port de Hambourg, les autorités du port de Hambourg, des représentants des « clusters » et des institutions de recherche du secteur maritime afin de faire la promotion de la Stratégie maritime du Québec.

Photo 3- Hambourg, Allemagne, le 12 juillet 2016 – Le premier ministre, Philippe Couillard, en compagnie du directeur Stratégie internationale et Affaires publiques, Lutz Birke, du chef des opérations de l’entreprise allemande Hapag-Lloyd, Anthony Firmin, de la présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal, Sylvie Vachon, et du secrétaire général associé aux affaires maritimes, Georges Farrah.

crédits photos - Patrick Lachance du MCE.