RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

D’Amours s’impatiente au nom des producteurs agricoles

LVA ,

Sylvie D’Amours, députée de Mirabel et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’agriculture, déplore ``le laxisme du gouvernement libéral et l’absence de gestes concrets`` mis en place pour mettre un frein à l’épidémie de feu bactérien qui ravage actuellement de nombreux vergers dans la région des Laurentides. 

Malgré les demandes formulées par la caquiste, des actions du MAPAQ se font toujours attendre, ce qui démontre selon Sylvie D’Amours que les agriculteurs ne sont clairement pas une priorité pour le ministre Pierre Paradis.

« J’ai discuté avec le ministre Pierre Paradis le 8 juillet dernier. Plus de 10 jours sont passés et c’est silence radio. M. Paradis trouvait intéressante ma proposition d’envoyer rapidement des émondeurs du MAPAQ dans les vergers pour tenter de limiter les dégâts et couper les branches déjà contaminées, mais personne ne s’est encore présenté sur les terres de nos agriculteurs. La période estivale est courte et d’une importance cruciale pour nos agriculteurs. Pourquoi ne pas passer à l’action dès maintenant ? Il faut les soutenir! » exhorte à nouveau Sylvie D’Amours dans un communiqué/entrevue.

Qui payera la facture ?

Sylvie d’Amours tient à rappeler qu’elle a notamment exigé du ministre de l’Agriculture que la facture liée au combat du feu bactérien ne soit pas refilée aux pomiculteurs. « Pierre Paradis doit trouver les sommes nécessaires pour éliminer la présence de la brûlure bactérienne et ne pas choisir l’option facile : imposer des dépenses importantes et surtout imprévues aux producteurs. Les pomiculteurs vivent des moments très difficiles et sont épuisés. J’invite le ministre à m’accompagner et à venir rencontrer ces hommes et ces femmes qui collaborent au succès de notre économie. La crainte que l’épidémie ruine les récoltes est bien vivante dans notre région », lance Sylvie D’Amours.

Ne jamais lâcher le morceau !

Elle nous confiait en janvier dernier, ``ne pasvouloir lâcher le morceau de toute l'année 2016``. Elle semble effectivement avoir décidé de talonner le ministre Paradis même au coeur de l'été !