RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Bromont ne vivra pas au rythme des Jeux équestres mondiaux !

Yannick PATELLI ,

La Fédération équestre internationale a annoncé, sur son site internet, l'annulation des Jeux équestres mondiaux qui devaient être présentés à Bromont en 2018 en raison de difficultés financières importantes. Bromont ne vivra donc pas la fièvre qui avait animée Caen et la région normande en 2014 comme avait pu le constater La Vie agricole, média officiel.

Certains diront que c’est la faute du gouvernement fédéral qui a annoncé sa non-participation financière la semaine passée, d’autres parleront de l’absence de partenaires privés. L’un de toute manière ne va pas sans l’autre. Depuis la dernière année, les obstacles s'enchaînaient pour le comité organisateur. La volonté de tenir toutes les activités à Bromont, bien que site officiel des jeux olympiques en 1976 aura peut-être empêcher aussi certaines grandes villes comme Montréal et Québec de prendre leur réelle place dans ce projet et donc leurs responsabilités.

Radio-Canada rappelait hier que ``ce n'est pas la première fois qu'une présentation de ces Jeux est annulée. L'Irlande a dû le faire et c'est Rome qui, finalement, a présenté l'événement en 1998. Le président de la FEI a indiqué être à la recherche de solutions de rechange possibles pour présenter les compétitions en 2018``.

C’est un bien triste constat pour le Québec qui est une province où les passionnés du cheval sont bien réels. Selon les organisateurs, les retombées économiques attendues étaient chiffrées à 350 millions de dollars. Au total, 1000 athlètes provenant de 70 pays auraient participé aux compétitions. Une belle occasion ratée de mettre le Québec une nouvelle fois sur la ``map`` et démontrer notre savoir-faire en termes d’évènementiel !

 

Crédit Photo : Yannick Patelli ( JEM 2014)