RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

``Attendons-nous de voir des producteurs pendus pour agir?`` Bruno St-Pierre



Selon moi, le diafiltré nous cause plusieurs maux de tête. Les transformateurs ont profité d'une brèche qui leur a donné des avantages monétaires et pratiques qui leur donnent un pouvoir de négociation. Donc il est légitime de penser qu'ils ont créé un problème pour ensuite apporter " la Solution " qui est de faire une classe de lait à rabais. 

Après chaque brèche du passé, nous leur avons cédé une classe à rabais pour compétitionner cette importation, comme rappelons-nous : les " kits à pizza". Maintenant notre prix payé aux producteurs repose fortement sur le gras. En effet selon les douanes, le diafiltré rentre au Canada avec l'appellation d'ingrédient laitier (non taxable) et selon l'agence d'inspection des aliments du Canada il devient du lait afin de pouvoir être utilisé en tant que tel.

Comment deux agences faisant partie d'un même gouvernement peuvent-elles définir un même produit de manière aussi contradictoire. Cette faiblesse du gouvernement et son inaction donne beaucoup d'inquiétudes au secteur laitier et du fait même cause d'énormes pertes financières aux divers intervenants du milieu agricole. Ce qui a donc comme conséquence d'apporter moins d'argent dans les coffres de notre pays. Les producteurs ont assez enduré ce simple problème de classification que ce gouvernement juge " dossier très complexe "!!!!

``On doute de ce pays démocratique`` Bruno St-Pierre

De combien de temps ont-ils besoin?? De combien de fonctionnaires ont-ils besoin?? De  combien d'économistes ont-ils besoin?? De combien d'explications de la logique ont-ils besoin?? Nous commençons à mettre en doute l'autorité et l'intégrité de ce gouvernement et de ce pays démocratique !!!!!!

``Nous faisons face à un gouvernement aveugle et croche!`` Bruno St-Pierre

Les fermetures de belles entreprises laitières continuent à miner la confiance et la persévérance des plus tenaces. Plusieurs me communiquent et me parlent de leur désespoir et de leur envie d'agir parce qu'ils n'acceptent pas l'échec de leur ferme familiale à cause d’un gouvernement aveugle et j’irai jusqu'à dire " croche" en voyant les profits bondir de nos grands transformateurs.

``Assez c’est assez!`` Bruno St-Pierre

Nous avons l'exemple européen qui nous rappelle l'importance pour le gouvernement d’agir avant qu'il ne soit trop tard. Attendons-nous de voir des producteurs pendus pour agir ?

Dans un avenir immédiat, différents moyens vont être utilisés afin que nos droits légitimes soient respectés. Fini le temps de la parole ! Nous rentrons dans un cycle d'actions. Le gouvernement a jusqu'au 30 septembre pour régler le dossier du diafiltré. Passée cette date les producteurs uniront leur voix aux moyens d'actions afin de réclamer la démission des ministres et secrétaires d'État du dossier. Assez c'est assez !

Bruno St-Pierre Producteur laitier et père de famille

Crédit photo : Radio-Canada