RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Quatre usines de crevette unies dans un projet d’envergure

LVA ,

Quatre usines québécoises de transformation de la crevette membres du créneau d’excellence Ressources, sciences et technologies marines (RSTM) se sont associées en 2014 pour réaliser un projet d’innovation collaborative visant à répondre aux exigences de la Loi sur les pêches du Canada en matière de rejets des eaux usées à la mer. 

Les entreprises sont accompagnées dans la réalisation de ce projet d’envergure par le créneau RSTM, les experts du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) et Technopole maritime du Québec (TMQ).

Une première phase, menée au cours des 12 derniers mois, a permis de dresser le portrait normatif et règlementaire de la problématique au Canada et en Europe du Nord et d’identifier les paramètres physico-chimiques influents sur la qualité des eaux rejetées. La réalisation d’un tel projet a également exigé la contribution d’autres experts, dont ceux d’un centre de transfert technologique spécialisé : Merinov. Les informations recueillies lors de la première phase permettront de sélectionner des solutions technologiques adaptées et innovantes pouvant être implantées en usine. Cette démarche démontre l’importance du développement durable pour cette industrie et l’impact du travail d’équipe dans la recherche de solutions technologiques d’avant-garde.

Grâce à une contribution de 100 000$ annoncée le 8 août dernier, par le gouvernement du Québec, les quatre entreprises et leurs partenaires poursuivront leur travail collaboratif afin de réaliser une étude technico-économique sur les voies de traitement envisageables et ainsi préparer une première implantation. Le projet s’inscrit dans le cadre de la Mesure innovation MESI-CRIQ, ce qui lui permet d’être financièrement supporté par le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec (MESI) et par le CRIQ.