RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Avec ou sans les chefs syndicaux

LVA ,

Selon l’infolettre de NPA ( Nouveau parti anticapitaliste), en France dans la bataille entre industriels et producteurs laitiers, la guérilla n’aura pas duré longtemps et le géant de l’industrie laitière Lactalis ``peut se frotter les mains``. Après plusieurs interventions dans les grandes surfaces pour dénoncer les pratiques et les marges de Lactalis, la FNSEA (principal syndicat agricole en France) en a décidé autrement ``en signant, dès la réouverture des discussions avec l’industriel, un accord censé mettre fin au conflit``.

NPA précise que les autres syndicats paysans – Confédération paysanne, Coordination rurale et MODEF – ont été depuis le début tenus à l’écart des négociations excluant ainsi l’option de faire entendre des voix divergentes et évitant de proposer des pistes de solutions innovatrices. La FNSEA se félicite d’une avancée presque historique alors que les éleveurs se disent trahis. Les syndicats agricoles de France ne sont visiblement pas tous sur la même longueur d’onde ! Au passage, NPA note que les coopératives laitières contrôlées par la FNSEA ne sont guère plus sociales que le privé !

 Pour NPA le mouvement contre l’agro-industrie repartira, avec ou sans les chefs syndicaux.