RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les jeux sont faits sur les fermes, mais au syndicat aussi!

LVA ,

Certains producteurs laitiers ont échangé avec La Vie agricole depuis que l’entente entre la fédération (PLQ) et les industriels commence à se dévoiler. Christian Castonguay nous a déclaré via notre page Facebook : ``Le gouvernement est irresponsable et sans aucune vertu. Justin Trudeau laisse mourir à petit feu les producteurs laitiers et dit qu’il protège la gestion de l’offre, sans rien faire, pour la laisser mourir à long terme. Après il dira, je voulais la garder, mais vous n’en voulez plus, car il va arriver la même chose qu’en Europe. Quoi faire, je n’en sais rien, mais il va se produire quelque chose et il faut vraiment mettre Trudeau au pied du mur. Son père a détruit Mirabel, mais lui il ne détruira pas l’agriculture sans y laisser des plumes`` 

Pour Christian Kaiser l'entente donne tous les pouvoirs aux transformateurs, mais PLQ n’avait pas le choix de signer !

Le train de vie à L’UPA interpelle certains producteurs !

D’autres producteurs qui eux souhaitent rester anonymes s’inquiètent clairement de leur avenir et des trains de vie de certains fonctionnaires du MAPAQ et de L’UPA. Un jeune producteur laitier nous écrivait ces jours-ci: `` Notre argent doit bien aller quelque part (…) le prix au consommateur monte et notre paye tombe en chute libre. À côté de chez moi, je vois vivre un employé de l’UPA, un du MAPAQ et un de la construction. Pourquoi les conditions de vie d'un agriculteur sont-elles rendues ce qu'elles sont ? Chez nous, mon père nous a montré à ménager (…) Pour ménager, il était le top. Mais là, ça fonctionne plus,ça achève tout simplement !``

Si de plus en plus de producteurs ne se gênent plus pour parler à visage découvert, quelques-uns craignent encore des représailles et préfèrent nous alimenter en nous demandant de rester des sources anonymes.

Tout est décidé d’avance 

Ces sources nous disent pour la plupart, que malheureusement  les jeux sont faits et que la crise va finir par faire mal comme en France. Un producteur laitier nous a écrit pour nous dire que ``tout est décidé d’avance dans la mise en place du nouvel organigramme à venir de la fédération des producteurs de lait (PLQ)``. Il prétend dans son message que bientôt ``Bruno Letendre cédera sa place de président de Fédération à Denis Morin actuellement président de la fédération Centre-du-Québec``.

Tout le monde ne gagne pas à la chaise musicale

Parmi ceux qui nous font des jasettes sur le Facebook privé de La page La Vie agricole et sur notre twitter, on nous parle d’un personnage célèbre sur twitter, fervent protecteur de l’UPA sur les réseaux sociaux, qui se serait fait offrir un poste bientôt à Longueil au siège de l’UPA ! Un autre prétendant à un des postes d’autorité moins chanceux aurait appris ``qu'il ne deviendrait pas président à l'assemblée générale annuelle de PLC en débarquant de l'avion. Fâché il a tout de suite pris son vol de retour!``  nous écrit-on.

À croire ce que nous écrivent les producteurs, il semble que la plupart sentent un vent de désespoir dans leurs exploitations agricoles, mais aussi dans leur système de représentation Toutefois pour avoir parlé à la sortie de la réunion de PLQ à Lévis fin août, au bar du Cosmos, avec un producteur, grand défenseur de l’UPA, il semble que ce que l’on entend dans les réunions publiques et ce que l’on nous écrit sur notre twitter privé et notre Facebook privé ne serait que fantasme !