RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Lait diafiltré: Rien de réglé avant longtemps dit le Fédéral!

LVA ,

Tel que l’a souligné le Huffington Post, le ministre fédéral de l’Agriculture, Lawrence MacAulay, a déclaré en chambre aujourd’hui face à Ruth Ellen Brosseau, critique agricole du NPD, qu’il ne peut pas promettre de date pour régler le dossier du lait diafiltré. Pour MacAulay, les producteurs attendent une solution pas une date ! La Vie agricole réitère que la problématique est connue de tous, partis politiques et syndicats de longue date !

Lait diafiltré : une solution peut-être mais pas de date !

 « Nous ne pouvons pas fixer une date. Nous ne pouvons pas établir un échéancier », a dit Lawrence MacAulay aux journalistes à la suite d’une rencontre du comité sur le commerce international ce mardi rapporte Huffington Post.

Le ministre MacAulay qui s’est excusé aujourd’hui auprès des producteurs laitiers pour tous les problèmes occasionnés par l’importation de lait diafiltré a soutenu qu’Ottawa faisait tout en son possible pour établir un plan à long terme de rappeler Huffington Post.

Céline Hervieux-Payette croyait que les libéraux seraient plus efficaces que les conservateurs !

Le conservateur Gerry Ritz, qui était ministre de l’Agriculture de 2007 à 2015, a répliqué en comité que les libéraux ne partaient pas de zéro dans ce dossier. La Vie agricole a d’ailleurs, à ce sujet, mené une entrevue avec la sénatrice Céline Hervieux-Payette en novembre 2015 où elle croyait à l’efficacité d’un gouvernement libéral. Elle disait en novembre 2015 à La Vie agricole : « Avec les conservateurs, c’est la grande noirceur (…) Avec l’arrivée de Justin Trudeau, on aura le retour à la transparence».

Même l’argent promis est en suspens !

Par ailleurs, le gouvernement Harper avait promis 4,3 milliards de dollars sur 15 ans pour aider les producteurs laitiers affectés par le Partenariat transpacifique. Depuis, la ministre du Commerce international, Chrystia Freeland, a toutefois indiqué après l’arrivée des libéraux au pouvoir que cette compensation allait être réévaluée.