RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Ceresco a inauguré son Centre de recherche à Saint-Isidore-de-Laprairie

LVA ,

Ceresco, une entreprise réputée mondialement dans le commerce de soya non OGM, a inauguré début septembre son Centre de recherche. Misant sur l’innovation québécoise, elle investit plus de 700 000 $ afin de mettre sur pied son Centre de recherche. Celui-ci permet d’utiliser pleinement leurs savoir-faire et ainsi mettre au point de nouvelles techniques agricoles, développer de meilleurs cultivars et contribuer au développement de l'agriculture. 

Au cœur de ces nouvelles installations se retrouve une serre conçue spécifiquement pour les besoins de l'entreprise. Cette dernière permet aux chercheurs de garder un contrôle rigoureux sur les variétés en développement, et ce, tout au long de l’année. Pouvant accueillir plus de 2 300 plants, la serre entièrement informatisée est munie de différents capteurs et d’une station météo permettant d’optimiser l’éclairage, l’humidité, la température et l’arrosage.

Sur une superficie totale de 9 500 pieds carrés, le Centre de recherche renferme, outre la serre, des aires de travail communes, des bureaux, une vaste salle de conférence et un entrepôt réfrigéré.En menant des activités de recherche et développement, Ceresco s’efforce à mettre sur pied de nouvelles variétés mieux adaptées au climat canadien. Celles-ci offrent un meilleur rendement aux producteurs de spécifier Ceresco, tout en surpassant continuellement les standards de qualité.

À proximité du siège social de Saint-Urbain-Premier et des parcelles de recherche couvrant
14 hectares, le Centre de recherche est un atout de taille permettant de regrouper toute l'équipe de recherche sous un seul toit simplifiant ainsi le développement de la compagnie Ceresco.

Lors de l'annonce le 16 septembre, une délégation japonaise était présente en lien avec les ambitions de Ceresco de développer au Japon.