RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Desmarais pourra-t-il développer des fermes biologiques hors du contrôle de l’UPA ?

LVA ,

Suite aux annonces récentes des fusions dans le monde des pesticides, Gérald Fillion, le célèbre journaliste de RDI Économie, recevait récemment le président de l’UPA, Marcel Groleau. Il lui a parlé des nouveaux modèles agricoles que souhaite développer l’homme d’affaires André Desmarais. Fillion et Groleau n’ont pas nécessairement la même lecture du projet d’un des hommes d’affaires les plus influents au Québec.

André Desmarais, président et co-chef de la direction de Power Corporation, vise le développement d’une centaine de fermes biologiques du même type que celle qui est gérée par Jean-Martin Fortier à Hemmingford.  Si, comme le dit Gérald Fillon, André Desmarais voit ce modèle de développement s’orchestrer en dehors de l’UPA, Marcel Groleau a eu une réponse plus mitigée.

Gérald Fillon : « M.Desmarais et M.Fortier disent en entrevue : ``À l’intérieur du modèle UPA ça ne peut pas marcher cette affaire-là``. Pourquoi, vous n’êtes pas derrière ça ? »

Marcel Groleau : « C’est pas à l’intérieur ou à l’extérieur. C’est  un modèle qui se développe comme d’autres modèles (…)  On n’est pas contre et on n’ est pas pour. On encourage ces initiatives là dans la mesure des moyens dont nous disposons.»

https://ici.radio-canada.ca/audio-video/media-7595973/inquietudes-chez-les-agriculteurs

Crédit Photo: La Presse,Journal de Montréal et Radio-Canada