RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Un sol en santé ? Un gage de bons rendements et de profit à son utilisateur

Pierre FOURNIER ,

Comment reconnaître un sol en santé?

-S’égoutte rapidement après une pluie
-Très poreux  et dont les racines sont profondes
-Contient un bon % de M.O  selon sa texture
-Possède un bon pH (eau) selon sa texture
-Contient une saturation en Calcium élevée (Ca)
-Forte présence de vers de terre (3-5 t/ha) de bactéries et de microbes (+ de 25000 espèces/g de sol)  algues, insectes, taupes, mulots, champignons, nématodes, actinomycètes, etc. le tout représentant plus de 15 t/ha
-Décompose rapidement les résidus enfouis de culture
-Se travaille facilement, exige moins d`énergie
-Moins affecté par les insectes, maladies, carences
-Possède une teneur équilibrée en éléments nutritifs, pas nécessairement élevée
-On observe une croissance plus régulière de ses cultures
-Produit de bons rendements, année après année

Ref: OMAFRA, pub 811    CDAQ, 2005     Cie Inocucor, Estrie     V.Lamarre, ing-agr. La Pocatière                      The Nature of Properties of soils, N.C.Brady, p.257

Selon la FAO, la santé des sols a été définie comme étant: «La capacité du sol à fonctionner comme un système vivant. Les sols en bonne santé maintiennent en leur sein une diversité d'organismes qui contribuent à combattre les maladies des plantes, les insectes et les adventices, s'associent de façon bénéfique et symbiotique aux racines, recyclent les nutriments végétaux essentiels, améliorent la structure du sol et la rétention des eaux et des nutriments, le tout contribuant à améliorer la production végétale»  On peut enrichir cette définition en adoptant une perspective écosystémique: un sol sain ne pollue pas son environnement; il contribue plutôt à atténuer les effets des changements climatiques, en préservant ou en augmentant la teneur en carbone de cet environnement.

Un incontournable : Voyez ce que fait le ver de terre pour vous :

-Un ver de terre peut produire jusqu’à 10 lb de fumier/an
-25 vers/pi²: 1 million de vers/acre
-Un sol en santé : production de 40 t/a /année de fumier de vers
-Le ver de terre préfère un sol à pH minimum de 6,0 à 7,0

 Et voyez l’analyse comparée du fumier de vers  de terre versus le sol lui ayant servi de nourriture:

-7 fois plus de phosphore (P) disponible
-6  fois plus d’azote (N) disponible
-11  fois plus de potassium (K) disponible
-3  fois plus de magnésium (Mg) disponible
-2  fois plus de carbone (C) disponible
-1,5  fois plus de calcium (Ca) disponible
-Le fumier peut contenir 40% plus humus (M.O)

    Ref:   1-Craig Dick, Angleterre     2-Club Hersol, O.Ménard, ing-agr

 Mais pour que tout fonctionne à son maximum  dans le sol, il lui faut être bien aéré.  

Regardez ces  4 points essentiels,  attribués à l’air du sol :

-Pour la microflore du sol (bactéries et champignons)
-Pour la faune du sol (vers, nématodes, mulots, taupes, insectes, etc.)
-Pour l`élongation des racines vers les zones plus riche en éléments
-Pour l`activité des mycorhizes sur l`absorption du phosphore(P)

 

Certains  laboratoires vous donnent maintenant des idées sur l’état de santé de vos sols. On y parle de chimie (quantité d`éléments disponibles aux plantes) de physique (état structural) et de microbiologie (présence de la vie microbienne)                                                                                

 C’est un fait, un sol en santé n’a pas de limite dans sa production. Vous le savez, C’est par son apport de microbes et de bactéries que le fumier est bienfaisant pour le sol. Tout comme l`ajout d’une plante fourragère dans une rotation, son effet peut durer plusieurs années…                    

Ne l’oublions pas.

Bonne récolte et soyez prudent avec la machinerie. Je veux vous revoir en 2017.