RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le Parti québécois et l’UPA, mains dans la main pour dénoncer le projet de Paradis !

Yannick PATELLI ,

Cet après-midi à l’Assemblée nationale à Québec se tenait un point de presse du critique en agriculture du Parti québécois, André Villeneuve, qui était bien entouré. Étaient aussi présents, Pierre Lemieux, premier vice-président de l’UPA, des représentants de la Fédération des municipalités du Québec (FMQ) et plusieurs producteurs. André Villeneuve est venu déclarer sa demande de suspension de la réforme administrative prévue pour le 1er janvier 2017, visant notamment le décret 618-2014 du 26 juin 2014, qui prévoit des modifications au Règlement sur l’enregistrement des exploitations agricoles et sur le paiement des taxes foncières et des compensations.

André Villeneuve critique clairement les changements prévus au programme de crédit de taxes prévu par le gouvernement libéral.

« Au dernier budget, on se rend compte qu’il s’agit d’un changement significatif. Les libéraux prétendaient que leur programme serait à coût nul pour les producteurs. M. Paradis a fait la sourde oreille à nos inquiétudes. Maintenant on sait que 83 % des producteurs subiront une hausse de taxe au 1er janvier 2017. Il n’est pas trop tard pour bouger pour éviter une injustice», de dire M.Villeneuve.

Et il ajoute : « Nous demandons un report du programme. Même si le ministre se défend par l’augmentation globale du budget, d’un autre côté les taxes augmentent à cause de l’incurie du ministre», dit-il.

Pierre Lemieux en attaque frontale avec le ministre Paradis

Pierre Lemieux est venu lui au micro pour dénoncer l’attitude du ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis : « On déplore l’attitude du ministre dans ce dossier et plein d’autres. Le monde agricole ne se laissera pas faire», a-t-il lancé