RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'agriculture, ça nous concerne tous !

LVA ,

 

Le livre: UNE CRISE AGRICOLE AU QUÉBEC : Vers la fin des fermes laitières traditionnelles ? écrit par SIMON BÉGIN, YANNICK PATELLI, YAN TURMINE sortira le 9 novembre prochain en librairie au coût de 24,95 $. Un lancement est prévu le même jour au Hilton-Québec à 10h, salle des Plaines. 

Cet essai vise à alerter l’opinion publique sur la crise en cours dans le plus important secteur de notre agriculture et à apporter une contribution au grand dialogue qui s’amorce et qui débouchera sur une nouvelle politique bioalimentaire en 2018.

Le livre

Un pilier du Québec rural est menacé, et cela nous concerne tous, citadins autant que ruraux, consommateurs comme producteurs. Ce pilier, c’est la gestion de l’offre, un système mis en place il y a plus de quarante ans sur lequel repose la prospérité des campagnes québécoises et, plus particulièrement, celle de nos producteurs laitiers.

Ce qui est en jeu, c’est la qualité de nos produits laitiers, la survie de milliers de fermes familiales et l’existence même de nombreux villages en région avec, à la clé, une facture salée pour les contribuables quand il faudra payer les pots cassés. La préface est signée de Jean Pronovost, président de l’Institut Jean-Garon

Extrait

« Au Québec, contrairement à ce qu’on croit, il n’y a pas seulement des individus avec des droits et des groupes de pression avec des intérêts, il y a encore un “nous”, un espace commun, et c’est sur cet espace commun qu’il faut miser. » – Claude Béland

Les auteurs

Ce livre engagé est le fruit d’une longue enquête de l’équipe de La Vie agricole : Simon Bégin, collaborateur du journal et ancien attaché politique de Jean Garon, Yan Turmine, agronome, entrepreneur et chroniqueur, et Yannick Patelli, éditeur. De nombreux spécialistes, intellectuels, politiciens et acteurs du monde agricole ont été interrogés par les auteurs.

 

L’Institut Jean-Garon est un organisme de partage des connaissances, de réflexion et de débat sur les grands enjeux du secteur agroalimentaire québécois. Non partisan et indépendant, il vise à créer des ponts entre le monde urbain et la ruralité.