RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Pocatière, inquiète pour son ITA !

LVA ,

 On entend des rumeurs depuis quelque temps qui laisse présager que l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de La Pocatière pourrait subir des changements voir disparaître. «Au nom du milieu kamouraskois, la MRC de Kamouraska, Ville La Pocatière et Sainte-Anne-de-la-Pocatière, ont fait parvenir une lettre au premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, dans laquelle les élus demandent qu’un projet de Loi soit déposé d’ici Noël afin de mettre un terme à l’insécurité qui habite la région quant à l’avenir et la pérennité de l’institution prestigieuse qu’est L’Institut de technologie agroalimentaire – Campus de La Pocatière (ITA)», peut-on lire dans l’hebdomadaire de la place, Le Placoteux. 

On y précise que Jean Pronovost, maintenant président de l’Institut Jean-Garon, demandait déjà en 2008 alors qu’il présidait la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire au Québec, que l’ITA devienne une société d’État: « Rappelons que le 31 janvier 2008, monsieur Jean Pronovost déposait au Gouvernement du Québec le « Rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois ». Le constat était clair quant à la nécessité de donner un nouveau statut à l’institution. À cet effet, le Rapport Pronovost recommandait « Que l’Institut de technologie agroalimentaire change de statut et devienne une société d’État qui relèverait directement du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) (et non pas du ministère). »

Le Placoteux ajoute : «Le 25 février 2015, inquiet de la pérennité de l’institution, le milieu kamouraskois présentait au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec,Pierre Paradis, un mémoire commun sur l’avenir de L’ITA, Campus de La Pocatière», afin qu’entre le MAPAQ donne suite au rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois visant à modifier le statut de l’ITA (Rapport Pronovost).

Rappel des faits :

L’hebdomadaire précise que suite au dépôt de ce mémoire, plusieurs représentations furent faites auprès du député de Côte-du-Sud, Norbert Morin, «afin qu’il s’assure que les propositions puissent trouver écho auprès de son collègue ministre». Les élus de la région précisent qu’une invitation à venir rencontrer le milieu afin de discuter du mémoire et de découvrir l’importance du secteur bioalimentaire pour leur région a été transmise au ministre Pierre Paradis. Le 8 juin dernier, le Conseil de la MRC de Kamouraska demandait de nouveau à l’unanimité, une rencontre immédiate avec le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation afin de donner suite aux recommandations du mémoire du 25 février 2015.

Le Placoteux expose ensuite l’historique des derniers faits : « Le 28 septembre 2016, le conseil d’administration du Cégep de La Pocatière, qui a déjà développé certaines alliances avec l’ITA de La Pocatière, réitérait une proposition qu’il avait déjà adoptée en juin 2009, demandant au MAPAQ de considérer, dans la réflexion sur le changement de statut de l’ITA – campus de La Pocatière, une alliance avec le Cégep de La Pocatière, citant en exemple le modèle d’écoles nationales déjà attachées à différents Cégeps au Québec».