RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Faire face aux changements climatiques: Un défi agricole mondial

Natalia Sinuco ,

Les changements climatiques sont aujourd’hui au cœur des préoccupations de la population mondiale. L’aggravation de la crise écologique touche les agriculteurs du monde entier et menace un système alimentaire déjà fragile. L’agriculture doit s’adapter à cette réalité.

L’histoire de Maria de la Paz Ortiz Caceres illustre parfaitement les défis auxquels font face les petits agriculteurs. Maria habite au Honduras, un pays durement touché par les changements climatiques et les inégalités. Comme près de la moitié de la population de son pays, Maria vit en milieu rural et dépend presque exclusivement de l’agriculture pour survivre. La région où elle habite porte désormais le nom de corridor sec en raison des températures élevées et des précipitations rares.

Près de 70 % des ménages de cette région n’ont pas les revenus nécessaires pour couvrir les coûts reliés à l’alimentation de toute la famille. Pratiquer l’agriculture devient donc indispensable pour se nourrir. Malgré tout, 10 % de la population reste sous-alimentée et 1 enfant sur 4 souffre de malnutrition chronique.
Dans ce contexte, et comme beaucoup d’autres Honduriennes, Maria fait preuve d’une résilience impressionnante. Malgré de nombreux défis, elle trouve le moyen de subvenir aux besoins alimentaires de la famille en cultivant des poivrons, des tomates, des concombres, des carottes, des pommes de terre, des épices et des plantes médicinales.

Maria de La Paz, comme 3 000 familles de la région, a participé à un projet d’Oxfam-Québec, financé par le gouvernement du Canada. Avec l’Institut national de formation professionnelle, les participants ont reçu des formations pour apprendre de nouvelles techniques agricoles. Ils ont été accompagnés pour réhabiliter des systèmes d’aqueducs et des puits familiaux, et pour installer des systèmes de captation d’eau qui permettent d’irriguer les petites parcelles, malgré la sécheresse. Et en plus de ces initiatives, les participants se sont regroupés en association et ont souvent développé d’autres initiatives d’entrepreneuriat qui leur ont ouvert de nouvelles voies professionnelles.

Des initiatives comme celles-ci sont indispensables pour permettre aux petits agriculteurs et agricultrices des pays en développement de sortir du cycle de la pauvreté. Alors qu’au Canada, 10 % du budget moyen des familles est consacré à l’alimentation, cette proportion est de 40 % en Amérique latine. Et à cause des changements climatiques, d’ici 2030, les prix des denrées alimentaires devraient augmenter de plus de 25 %.

C’est pourquoi Oxfam-Québec travaille en partenariat avec les populations durement touchées par les réalités écologiques et politiques pour développer de nouveaux moyens de subsistance et assurer un développement et une alimentation durables à ses partenaires.