RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

« Nous sommes le parti avec un plan pour enrichir les Québécois » Sylvie D’Amours

LVA ,

À la veille du temps des fêtes, la députée de Mirabel, Sylvie D’Amours, est bien fière du travail abattu par sa formation politique au Salon bleu, en particulier du côté économique « La Coalition Avenir Québec (CAQ) se présente encore comme étant le parti des idées avec un plan pour enrichir les Québécois » explique-t-elle.  

En 2016, la CAQ a présenté un plan national, une Baie James du 21e siècle, pour rehausser notre niveau de richesse collective, a annoncé un plan pour venir en aide aux agriculteurs et s’est prononcée en faveur d’une baisse d’impôts de 500$ par personne selon elle. « C’est le genre de leadership que nous voulons exercer pour nos entrepreneurs. Encore une fois nous sommes le parti des propositions » s’exclame Sylvie D’Amours.

Cette ambition s’observe aussi par des propositions d’allègements réglementaires pour nos petites et moyennes entreprises ou un meilleur arrimage entre les entreprises et la formation de main-d’œuvre de dire Mme D’Amours. « À notre congrès national, nous avons adopté une résolution qui permettrait aux jeunes d’aller en stage d’observation dans des entreprises dès la quatrième ou cinquième secondaire. C’est notre ambition de mieux faire pour nos PME, pour notre jeunesse et pour l’économie québécoise » estime encore la députée.

D’ailleurs, la CAQ a présenté un plan pour notre agriculture avec l’appui du président de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau. « L’économie agricole fait partie de nos priorités à la CAQ et c’est pourquoi un gouvernement caquiste mettrait sur pied un fonds d’au moins 50 millions de dollars pour augmenter les investissements privés en agriculture. Tous les pans de notre économie doivent marcher rondement » croit la députée D’Amours.

« Ces propositions sont en continuité avec les démarches de la CAQ. Les citoyens de Mirabel pourraient être directement touchés par de telles mesures et je suis fière de faire partie de ce groupe de gens qui voient grand pour les Laurentides et le Québec» conclu la députée.