RSS
| Abonnement | Journal virtuel

Ces règlements qui ne suivent pas toujours le gros bon sens !

Yannick PATELLI,

Les ministères sont là pour régir la vie des uns et des autres dans les espaces communs mais quelques informations récentes semblent démontrer qu’ils font parfois un peu trop de zèle. Et ça semble être encore le cas pour le café Le Grain de soleil de la rue Maguire à Québec, qui s’est vu interdire l’entrée des compagnons à quatre pattes.

Avant Noël, les médias généralistes ont fait les manchettes avec la biche May, saisie par les agents de la faune, qui est finalement retournée, en bénéficiant d’un permis spécial, dans sa famille d’adoption qui l’avait sauvée et hébergée durant quatre ans,

Hier, on apprenait que la Corneille Moko, considérée comme animal domestique par son propriétaire Simon Pérusse, dans un premier temps menacée d’euthanasie, pourra retrouver sa «liberté» auprès de son maître.

Ces deux histoires sont liées aux velléités du ministère de la Faune. Une autre histoire  due aux velléités du ministère de l’Agriculture pourrait éveiller certains médias. Le café, Le Grain de soleil, bien connu sur la rue Maguire à Québec, pour accueillir les clients accompagnés de chiens, se sont fait interdire par le MAPAQ la présence de nos «amis les bêtes», en raison du règlement : «Aide-mémoire pour les exploitants d’établissements de restauration et de vente de détails, chapitre 2.1.2 : Le lieu ou le véhicule doit être exempt de contaminants, de polluants, de toute espèce d’animaux y compris les insectes et les rongeurs ou de leurs excréments».

Seules les personnes accompagnées d’un chien leur permettant de pallier à un handicap  peuvent  avoir accès au café comme partout ailleurs, précise la note.

Il faut quand même savoir que jamais au café Le Grain de soleil, on ne voyait de rongeurs, et encore moins d’excréments ! Les «toutous clients» étaient tous bien intentionnés et particulièrement respectueux des lieux. Quel bonheur pour tous que d’avoir un lieu à Québec où les chiens pouvaient entrer et sommeiller aux pieds de leur maître pendant la lecture de leurs journaux quotidiens.

Précisons que Le Grain de soleil n’est pas un restaurant, mais un café où il se prend des expressos, des chocolats et quelques fois une grignotine.  C’est surtout un lieu convivial, de rassemblement où il fait bon lire le journal et rencontrer des gens de cœur (évidemment puisque la majorité ont de chiens) dans un environnement particulièrement original puisque toutes les tables sont personnalisées et que le décor rappelle votre salon ou votre propre bibliothèque.

Faudra-t-il un autre effet médiatique pour que le MAPAQ délivre au Grain de soleil un permis spécial pour accueillir les chiens dans ses espaces ? C’est à souhaiter ardemment pour l’offre distinctive de cet établissement, pour l’originalité de ce lieu sur la rue Maguire, mais aussi pour le plaisir de lire les informations du jour sous le regard attendri du meilleur ami de l’homme à nos pieds.

 

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation