RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

De futurs agronomes en classe verte






M. Réjean Bédard

par Jean-Pierre Lemieux
La génétique ce n'est pas très compliqué mais en classe il y a toujours une difficulté à faire passer certaines parties de la matière. C'est pour ça que Mme Diane Allard, professeure à l'Université Laval a invité ses étudiants agronomes du cours de production bovine à une classe pratique chez un producteur.
Le 2 octobre dernier ils étaient 58 producteurs et étudiants de 3e et 4e année du baccalauréat en bio-agronomie en visite chez M. Réjean Bédard un éleveur de bœuf Limousin (en Europe on dit « éleveur de limousines ») de Saint-Basile dans Portneuf.
L'intérêt de jumeler des producteurs avec des étudiants, selon Mme Allard, c'est d'être dans le monde réel. « Quand ces étudiants-là vont être des conseillers ils vont devoir réfléchir avec le producteur pour faire la meilleure sélection ».
L'exercice de cette journée  : « J'ai préparé des questions pour les étudiants et ils doivent choisir les meilleurs taureaux selon des critères que j'ai définis. Ils ont le catalogue du Centre d’insémination artificiel du Québec (CIAQ) pour faire leur choix. La semaine dernière ils ont eu la matière et cette semaine ils doivent l'appliquer ».
Pour Mme Allard il est aussi important de mettre les étudiants en contact avec les producteurs pour qu'ils se rendent compte que tous les producteurs n'ont pas les mêmes objectifs dans leurs entreprises.
Éleveur
L'hôte de la journée, M. Réjean Bédard, a 70 limousines sur sa terre de 500 acres. Jusqu'en 1994 il était producteur laitier maintenant il fait des taureaux pour la reproduction. « On a choisi le limousin parce que c'est une bête terminale », croisée avec d'autres races pour la qualité de la viande.
Mme Allard est conseillère au Ministère de l'Agriculture, région Capitale nationale, et professeure invitée à l'Université Laval pour le cours de production bovine. Elle connaît bien la ferme de M. Bédard car c'est sa conseillère depuis le début.