RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L’UPA n’a pas d’avis sur la légalisation de la marijuana !

Yannick PATELLI ,

Alors que Guy Lafleur, l'ancien joueur étoile du Canadien de Montréal, confiait hier à La Presse, trouver ridicule la possible légalisation de la marijuana lors de sa présence au lancement d'un programme de prévention contre la consommation de drogue, l’UPA a déclaré hier, à La Vie agricole. ne pas avoir d’avis sur la question. Pourtant son président semblait très ouvert à la production de la marijuana il y a un peu plus de deux ans. 

Si pour Lafleur il ne s’agit avec ce projet de loi proposé par Justin Trudeau que de remplir les coffres de l’État, L’UPA semble ne pas être en mesure de prendre une position claire sur un sujet certes délicat sur le plan social, mais possiblement rentable pour les producteurs. Nous avons envoyé par courriel quelques questions sur le sujet ( voir ci-joint) à Patrice Juneau, conseiller principal aux Affaires publiques et Relations médias pour l’UPA.  Sa réponse a été celle-ci : «L'UPA n'a pas de position, officielle ou autre, sur le sujet».

Pourtant le 17 mars 2014, en conférence de presse à l’UPA à Longueuil Marcel Groleau président de l’UPA, aux côtés de la première ministre de l’époque, Pauline Marois, disait :

«Nous, on est ouvert à toute nouvelle production. Si c’est encadré, naturellement que les producteurs du Québec sont capables. Il s’en produit déjà sur leurs terres». Marcel Groleau précisait alors ne pas avoir reçu d’appels de producteurs intimidés ayant souhaité se libérer du joug de la mafia et ajoutait : « Mais c’est sûr, si la loi change, le Québec va s’ajuster et les producteurs également».

Probablement ne s’agissait-il que de l’avis du président et non celui de l’UPA officiellement ! Toutefois une telle organisation aussi puissante que l’UPA, et seul représentant officiel auprès du gouvernement, devra bien avoir dans les prochains mois un avis sur la question et s’attendre à des débats sur la priorité à donner de nouveaux revenus pour les producteurs versus l’impact social d’une telle mesure qui ne fera pas l’unanimité dans la population !

 

Questions envoyées à l’UPA :

Le temps de la légalisation de la marijuana approche. Plusieurs personnalités seront amenées à se positionner.

- Quelle est la position officielle de l'UPA face à la «marijuana légale» telle que voulue par le premier ministre Justin Trudeau ?

- Si l’UPA est contre la légalisation, pourquoi ?

- Si L’UPA est en faveur de la légalisation, fait-elle juste son analyse en fonction des nouveaux revenus potentiels dans le monde agricole ou a-t-elle un avis sur l’impact social potentiel ?