RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

En Chine, des fermes aux 10.000 vaches, c’est pas rare!

LVA ,

La consommation de lait explose en Chine. A quel prix? Des fermes géantes comptant parfois 10.000 vaches y produisent des monticules de fumier noir pestilentiel et des effluents verdâtres qui s'infiltrent dans les sols selon un dossier mené en décembre dernier par le journal La Croix. 

L'industrie laitière, soutenue par le gouvernement, représente un chiffre d'affaires de 38 milliards d'euros en Chine. Elle illustre l'attrait croissant des 1,4 milliard de Chinois pour le lait, malgré une intolérance de nombre d'entre eux, plus ou moins forte, au lactose, rappelle-t-on.

Les Chinois ont donc décidé de passer des petites exploitations aux  "méga-fermes".  L’impact environnemental est majeur.

 Ren Xiangjun, un paysan du district de Gannan explique à La Croix que de la ferme géante du groupe agroalimentaire chinois Feihe International, «Il  s'échappe un flux d'eau verte. Des seringues et des emballages de médicaments vétérinaires usagés qui jonchent le sol à proximité. Après les injections, ils jettent tous ces déchets ici. Mes terres sont directement affectées»

En 2012 dans les vertes prairies de la province du Heilongjiang (nord-est), "Le fumier est aussi haut qu'une montagne. Pour nous, cela n'apporte rien de bon. Juste de la pollution et du bruit", peste Mme Ren, habitante du village voisin de Daxing.

L'industrie laitière a bondi de plus de 12% par an depuis 2000 en Chine lié à un boom alimenté par l'attrait de la classe moyenne grandissante pour le lait, perçu depuis peu comme un aliment sain en Chine. Depuis son ouverture en 2012 la ferme Feihe élèvent 10.000 vaches, une tendance soutenue par le gouvernement depuis que des petits producteurs ont été accusés d’ajouter de la mélamine à leur lait pour gonfler artificiellement le taux de protéines. Il y aurait au moins 56 exploitations d’au moins 10 000 vaches en Chine précise La Croix. Vu que la grande taille des fermes génèrent de plus gros problèmes de pollution le gouvernement serait en train de préparer un projet de loi pour limiter la taille des fermes à 350 vaches.