RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

«Paradis, pas un courailleux», dit Nathalie Normandeau

Yannick PATELLI ,

Alors que l’ensemble des journalistes de la province sont après le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, suite aux différents scénarios ( la chute de cheval, la bagarre dans un bar, des gestes déplacés envers du personnel politique…) qui semblent justifier le départ du ministre Pierre Paradis du Conseil des ministres et du caucus libéral et que l’on apprend que celui-ci vient d’être transféré dans un hôpital à Montréal en neurologie, Nathalie Normandeau, l’ex-vice-première ministre de Jean Charest ( maintenant animatrice de radio à Québec) a commencé son émission cet après-midi en évoquant l’ancien ministre de l’Agriculture Pierre Paradis. Elle a déclaré : « Pierre Paradis n’a pas la réputation d’être un courailleux, il n’est pas connu à l’Assemblée nationale pour être un adepte des gestes déplacés. Certes c’est un bon vivant qui aime le vin, mais pas un courailleux!».

Elle a rappelé, en connaissance de cause on imagine ( on sait qu’elle est elle-même dans le cadre d’un processus judiciaire), le besoin de toujours prendre soin de la présomption d’innocence.

Paradis un caractère «trempé»

Elle a souligné le caractère «trempé» de Paradis tout au long de ses années en politique n’hésitant pas à assumer son «côté délinquant», a-t-elle dit.

Nathalie Normandeau a rappelé à ce sujet qu’il a toujours fonctionné en équipe restreinte autour de lui dans son cabinet, utilisant la limousine le moins souvent possible. « Pierre Paradis est connu pour marcher souvent les rues entre la colline Parlementaire et son bureau», a-t-elle souligné.

L’avenir de Paradis

Concernant son avenir elle a confié à son coanimateur Marc-André Lord : « Pour Paradis c’est terminé même s’il est blanchi, il ne reviendra jamais au conseil des ministres ni au caucus. Je ne serai pas surpris que lorsqu’il reviendra en politique, lui qui est un bagarreur, qu’il décide de siéger indépendant. Ce n’est pas vrai que Pierre Paradis va finir sa carrière comme ça. C’est mal le connaître.»

Pour Normandeau, Billette serait un bon ministre à l’Agriculture !

Elle a ensuite ajouté: « Bien évidemment que L’UPA se réjouit du départ de Paradis, mais Laurent Lessard ne pourra pas garder à lui seul deux ministères et je verrais bien Stéphane Billette comme ministre de l’Agriculture», a-t-elle précisé.

 

Crédit Photo: Radio-Canada