RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Un «Oui à l’UPA» parce que le gouvernement avait «La face dans le mur», dit Lessard

LVA ,

Stéphane Gendron, animateur de l’émission, la Commission Gendron, au FM 98,9 à Québec, et chroniqueur à La Vie agricole, recevait en ondes ce midi, Laurent Lessard, le nouveau ministre de l’Agriculture. Le flou persiste sur la création à moyen terme d’un nouveau poste de ministre de l’Agriculture à temps plein qu’il soit occupé par Laurent Lessard lui-même ou un autre ministre du gouvernement. Une chose est sûre, pour Laurent Lessard le gouvernement avait « la face dans le mur» sur le dossier des taxes à cause de la menace de fermeture des sentiers de motoneiges.

Alors que Stéphane Gendron lui a demandé s’il était là de manière transitoire ou permanente, Laurent Lessard lui a signifié : « On pèse sur le gaz. On prend des décisions tous les jours au gouvernement. J’ai déjà occupé le poste en 2005 lorsque le ministre Vallières a été malade puis en 2009 suite au décès du ministre Béchard. J’ai vécu dans les deux cas une crise de la « motoneige». Là Paradis a quitté, je suis là à nouveau. Il y avait une incompréhension dans la réforme des taxes et de l’insatisfaction. Ça n’avait pas l’air de se calmer. On a pris une décision gouvernementale pour regarder vers les vrais enjeux comme l’Accord européen qui s’en vient.»

Laurent Lessard a aussi précisé à son interlocuteur : « Vous noterez que le président des États-Unis ne semble pas vouloir nous aider à court terme.»

Revenant ensuite sur la fiscalité, il  a précisé : « Les terres continuent de prendre de la valeur. Il y aura lieu de discuter encore de la réforme des taxes. Là, on était la face dans le mur!», soulignant qu’il faut maintenant se tourner vers le positif et notamment le Sommet de l’Alimentation dont la deuxième journée a lieu vendredi prochain.