RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Si quelqu’un critique la patate, c’est qu’il n’a jamais connu la faim!

Pierre FOURNIER,

J’ai déjà débuté  un Colloque provincial sur la Pomme de terre  avec cette « phrase-choc » que mon père m’a souvent répété et que  seuls ceux qui ont vécu la crise pouvaient comprendre. Il faisait référence à Montignac avec son régime qui condamnait la patate… Vous savez, mon père a déjà travaillé uniquement que pour sa nourriture…et  la patate était son légume favori, tout comme moi d’ailleurs.   

 La pomme de terre : 4e aliment de base au monde, après le riz, le maïs et le blé.

Je cite  Simone Lemieux, professeure et chercheure  à l’INAF :«La patate est un aliment de base économique, polyvalente et accommode le quotidien de bon nombre de famille en santé, dans tous les pays du monde. Les problèmes nutritionnels ne proviennent pas des aliments de base, mais bien de leur transformation et des abus de consommation. Son faible coût nuit peut-être à sa réputation…»

Quelques infos sur ce précieux légume, originaire des Andes, que l’agronome Parmentier au 18e siècle a fait connaître au monde entier, mais dont son utilisation remonte à plus de 8000 ans :

-production  de 400 millions de t/an dans le monde dans plus de 150 pays

-la Chine approche les  100 millions de t/an et compte doubler ses surfaces d`ici 2020 pour servir de produit de base avec son riz

-l’Inde augmente également sa production pour atteindre 50 millions de t/an

-par contre, l’Europe et l’Amérique du Nord abaissent légèrement leur production

-le Québec produit 550000 t/an environ sur une surface de plus de 17000 ha avec  ses 225 producteurs

Un potentiel de rendement très élevé

Selon quelques chercheurs, on parle de potentiel de  160 t/ha  dans des conditions « de rêve »                                 

En 1995, on a récolté 134,5 t/ha (1200 quintaux/a) dans l`État de Washington, considéré comme le Paradis de la pomme de terre. Pour avoir vu de mes yeux plus de 800 qts/a (90 t/ha) à l’arrachage à Spokane avec un groupe du Québec, c’est de la patate en pas pour rire…

Au Québec, dans mes essais de rendements maximums (plein champ)  j’avais 500 quintaux/acre comme défi  à atteindre, c’est tout de même 56 t/ha  et, le premier producteur à l’obtenir en 86 fut M. Jean-Paul Gratton de Notre-Dame –La-Paix. Un suivi de tous les jours de ce champ lui a valu cette reconnaissance.                                    

 La moyenne actuelle de rendement pour tout le Québec avoisine 32 t/ha aujourd’hui, soit 30 ans plus tard…                                          

 Dans ce temps-là, on vantait l’effet des rotations, mais on ne parlait pas encore des GES qui, eux, par l’augmentation de CO2, peuvent faire varier les rendements de pomme de terre de 18 à 75% en doublant sa concentration (Tim Ball, 2004, Country Guide)

 Quelques points sur sa valeur nutritive                                                                                                                 

  -1 ha de patate  produit plus de calories alimentaires que n’importe quelle autre céréale                                                       

   - une patate contient moins de Calories qu’une portion de riz blanc, 2 fois plus de Potassium qu’une banane, plus de Fer qu’un bol d’épinards, plus de Vitamines C que 3 pêches, plus de fibre qu’un bol de gruau, plus de protéine qu’une ½ tasse de lait et contient beaucoup d’antioxydants…

En conclusion, j’ai grandement aimé travailler avec tout le milieu de la pomme de terre depuis 71. Quand j’entends un producteur comme Vianney Turcot de l’Outaouais dire, même après 40 ans d’ouvrage dans des sols poussiéreux «Trouver les premières patates de l’année, c’est comme trouver un trésor » ça me touche!!  

Aussi, procurez-vous le livre « Épatante Patate » paru en 2016, vous y lirez de très belles choses.                          

 Je salue également le plus grand producteur de l’Est du Canada (plus de 40000 t/an) soit Patate Dolbec, qui aura 50 ans cette année. C’est là que j’ai tiré mes révérences dans ce fabuleux dossier, en présence de plusieurs producteurs et d’un DÉFI lancé au ministre de l’Agriculture de l’époque, Laurent Lessard…s’il se joignait à nous, je lâchais tout!  Bien le maudit, il s’est présenté…

Ma  dernière suggestion : Manger de la pomme de terre pour son apport quotidien de Potassium,  c’est comme le sexe et l’argent…on n’en a jamais trop!!!!    

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation