RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

«La création d’une fiducie foncière agricole, une bonne nouvelle» dit Marcel Groleau

LVA ,

Marcel Groleau se félicite de l’entente « innovatrice» prise dans cadre du projet de Réseau électrique métropolitain (REM) qui permettra la mise en valeur de l’agriculture. Le projet prévoit :

-La création d'une fiducie foncière, un outil pour valoriser le territoire agricole dans le but de contribuer à limiter l'étalement urbain
-L’entente visant la mise en place d'un parc agricole métropolitain qui contribuera à la mise en valeur du territoire et des activités agricoles
-Des améliorations au projet de REM, incluant un accroissement de 20% de la fréquence de service en période de pointe qui contribuera à désengorger la ligne orange

 « La création d'une fiducie foncière agricole, associée à l'implantation éventuelle d'un parc agricole métropolitain, est une réponse exceptionnelle à un projet d'intérêt collectif. L'an dernier nous avons exprimé nos préoccupations quant à l'urbanisation et l'étalement urbain, mais l'annonce d'aujourd'hui limite grandement cette possibilité, ce qui est une bonne nouvelle », a dit le président général de l'UPA, Marcel Groleau.

« L'entente d'aujourd'hui constitue une grande première pour le Grand Montréal, les producteurs agricoles de la région et la Caisse de dépôt et de placement du Québec(CDPQ). Cette entente vise en effet à favoriser la remise en culture des terres agricoles situées à proximité de la future station terminale Rive-Sud du Réseau électrique métropolitain. La création d'une fiducie et d'un éventuel parc agricole métropolitain viendra confirmer à long terme la vocation agricole de ces terres. C'est par des initiatives comme celle-ci que nous pourrons atteindre l'objectif métropolitain d'augmenter de 6 % la superficie des terres cultivées dans la région » a affirmé le président de la Communauté métropolitaine de Montréal et maire de Montréal, Denis Coderre.

Principes de la fiducie foncière agricole

Cette fiducie vise à minimiser l'impact potentiel de la station terminale Rive-Sud sur l'étalement urbain. L'idée d'une fiducie agricole a été suggérée par les organismes Équiterre, Vivre en ville, le Regroupement des conseils régionaux de l'environnement du Québec et la Fondation David Suzuki.

La fiducie foncière agricole, appuyée par la CDPQ, sera créée avec l'UPA. Suivant l'autorisation gouvernementale nécessaire à l'implantation de la station terminale Rive-Sud en territoire agricole, cette fiducie aura la responsabilité d'assurer la mise en culture des terres acquises. Cette fiducie permettra ainsi de protéger les terres acquises et de s'assurer qu'elles restent dédiées à l'agriculture à long terme. Elle sera un outil novateur de valorisation et de conservation des terres agricoles sur la Rive-Sud.