RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Budget Morneau 2017: La FQM entendue, pas PLQ

Yannick PATELLI ,

Si la Fédération québécoise des municipalités (FQM) se félicite en partie du dernier budget fédéral, Les producteurs de lait (PLQ) ne pourront pas en dire autant: Rien n’est prévu pour compenser l’arrivée de fromages européens.

« Le gouvernement Trudeau a entendu les demandes de la FQM en maintenant son financement des programmes d’infrastructures à 50 %» a déclaré Richard Lehoux, président de la FQM

Et il ajoute : « Avec la contribution du gouvernement provincial qui devrait se maintenir à 33% des sommes investies, les petites municipalités n’auront qu’à combler la différence. Elles pourront ainsi mieux planifier leur développement et ainsi assurer une meilleure occupation dynamique de l’ensemble des régions du Québec.»

Pour la FQM, les détails de l’enveloppe de 2 milliards de dollars pour les communautés rurales et nordiques constituent une des rares nouveautés du budget de M.Morneau.

L’industrie forestière oubliée

La FQM aurait souhaité retrouver dans le budget Morneau une réponse aux demandes répétées des communautés forestières qui craignent les conséquences néfastes d’une nouvelle crise du bois d’oeuvre. « Ce sont 225 communautés québécoises qui vibrent au rythme de notre industrie forestière et la perspective d’une nouvelle crise du bois d’œuvre fait peur à des milliers de citoyens des régions du Québec. Nous sommes déçus aujourd’hui que le budget fédéral n’inclut rien pour les rassurer.» ,  dit M.Lehoux.

L’industrie laitière oubliée elle aussi !

Alors que les producteurs de lait subissent déjà depuis des années les problématiques de l’importation de lait diafiltré, rien n’est annoncé pour régler cette problématique à ce jour même si le secrétaire parlementaire au ministre de l’Agriculture, Jean-Claude Poissant confiait à une journaliste de La Vie agricole la semaine passée qu’il y travaillait  encore. Et rien n’est annoncé non plus concernant les 350 millions de dollars de compensation promis par le gouvernement Harper puis Trudeau pour permettre aux producteurs d’ici de compétitionner l’arrivage massif dès 2017 probablement de fromages européens depuis l’accord signé avec entre l’Europe et le Canada