RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Olymel s'engage à soutenir la Chaire nationale pour le bien-être porcin



COMMUNIQUÉ - RED DEER, AB, le 23 oct. 2013 /CNW Telbec/ - La direction d'Olymel annonce qu'elle s'est engagée à soutenir les travaux de la future Chaire nationale pour le bien-être porcin sur une période de 5 ans, à raison d'une contribution financière de 15 000 dollars par année. « Olymel estime qu'en concentrant ses efforts sur l'amélioration du bien-être animal peu importe les systèmes de production en cause, les résultats des recherches de la nouvelle Chaire nationale pour le bien-être porcin devraient profiter à l'ensemble des acteurs de l'industrie porcine canadienne qu'il s'agisse des producteurs, des vétérinaires, des transformateurs et des distributeurs. Les détaillants et les consommateurs devraient également bénéficier de la mise en commun des efforts de l'industrie et des chercheurs de la Chaire, plusieurs groupes ayant réclamé des changements dans les pratiques de production au cours des dernières années », d'affirmer le président-directeur général d'Olymel s.e.c., M. Réjean Nadeau.
La Chaire conduira des recherches conjointement avec l'Université de Saskatchewan et le Centre porcin des Prairies de Saskatoon et ses travaux seront financés à parts égales grâce aux contributions des entreprises membres de l'industrie porcine canadienne et aux subventions du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.
« Olymel juge que sa contribution au financement des travaux de la nouvelle chaire de recherche favorisera de meilleures pratiques dans l'ensemble de l'industrie porcine. Le développement de programmes de recherche scientifique avancée permettra de mieux relever les défis actuels de la production porcine et notamment du bien-être animal et ainsi, de mieux assurer la pérennité du secteur de la production. Cette initiative renforcera également une industrie qui contribue de manière significative au développement économique, aux succès du Canada en matière d'innovation dans le secteur agroalimentaire, à la création d'emplois, ainsi qu'au rayonnement du savoir-faire et des produits canadiens dans le monde », de conclure M. Nadeau.
À propos d'Olymel s.e.c.
Olymel s.e.c. est au Canada un chef de file dans le domaine de l'abattage, de la transformation et de la distribution des viandes de porc et de volaille, avec des installations au Québec, en Ontario, en Alberta, en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick. L'entreprise emploie près de 10 000 personnes et exporte près de la moitié de ses ventes, principalement aux États-Unis, au Japon et en Australie, ainsi que dans une soixantaine d'autres pays. Son chiffre d'affaires était de l'ordre de 2,3 milliards de dollars l'an dernier, avec une capacité d'abattage et de transformation de 160 000 porcs et 1,7 millions de volailles par semaine. L'entreprise commercialise ses produits principalement sous les marques Olymel, Lafleur et Flamingo.
Richard Vigneault Communications corporatives Olymel s.e.c.