RSS
| Abonnement | Journal virtuel

Trump aime le lait diafiltré américain et critique le système laitier canadien

LVA,

Selon La Presse, le président des États-Unis, Donald Trump, a affirmé aujourd’hui que les fermiers du Wisconsin vivent une situation «injuste» et le quotidien montréalais rappelle que celui-ci a pris pour cible les mesures en vigueur sur le marché des produits laitiers au Canada.

C’est à Kenosha au Wisconsin que Donald Trump a fait un discours très critique envers le système laitier canadien : «Nous allons prendre la défense de nos fermes laitières au Wisconsin. Nous demandons un commerce plus équitable de tous nos partenaires et cela inclut le Canada. Au Canada, il y a des choses injustes qui ont été faites pour nos fermes laitières. J'ai lu là-dessus.» a déclaré Donald Trump selon La Presse. Les producteurs de lait américains attribuent leurs difficultés au lait diafiltré, un ingrédient dont les ventes au Canada ont chuté depuis l'an dernier, situation probablement liée aux remous créés l’an passé quand on découvrait les importations cachées de plusieurs transformateurs canadiens qui ont depuis freiné celles-ci.

«C'est un autre exemple d'une entente très injuste pour les États-Unis. Nous allons appeler au Canada, nous allons exiger des réponses, pas seulement des réponses, mais des solutions.» a précisé le président Trump.

Il a ajouté, toujours selon La Presse, que l'ALENA a été «un désastre complet pour les États-Unis», reprenant un thème de sa campagne devant un parterre de travailleurs et d'étudiants. Il a promis d'y faire de «gros changements» ou de «s'en débarrasser une fois pour toutes».

De son côté, Isabelle Bouchard, directrice des communications et relations gouvernementales pour l'Association des producteurs laitiers du Canada (PLC), a affirmé que les États-Unis n'ont qu'eux-mêmes à blâmer pour les surplus de lait qu'ils vivent actuellement. Elle ajoute, de préciser La Presse, que M. Trump devrait réaliser que le secteur laitier est largement subventionné aux États-Unis. «M. Trump a peut-être lu le journal mais il n'a pas lu ses briefings, dit-elle. Il devrait voir l'argent qu'il met dans son industrie laitière : c'est plusieurs milliards de dollars. Il y a des programmes pour l'eau, les semences, les équipements, l'aide à l'exportation. Alors ça baisse le coût de production. Mais les Américains payent deux ou trois fois leur lait. Les prix au supermarché sont peut-être parfois plus bas, mais ils le payent aussi par leurs impôts et leurs taxes.»

Elle a par ailleurs défendu la gestion de l'offre qui, dit-elle,  permet d'éviter la surproduction.

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation