RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Accusation contre Pierre Paradis, c’était du bidon !

LVA ,

La Presse publie ce matin qu’aucune accusation n’est retenue contre Pierre Paradis. «Mis à l'écart du gouvernement et du caucus libéral en raison d'une enquête sur une inconduite sexuelle alléguée, le vétéran de l'Assemblée nationale Pierre Paradis ne fera, selon toute vraisemblance, l'objet d'aucune accusation criminelle», écrit La Presse ce matin.

«Selon les informations colligées par La Presse, la Sûreté du Québec (SQ) ne peut transmettre au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) des preuves pouvant étayer une plainte d'agression ni même de harcèlement à l'endroit de son ancienne chef de cabinet Valérie Roy.» ajoute La Presse.

Il semble que l'ancien ministre a été interrogé pour la première fois par les enquêteurs de la SQ la semaine dernière et qu’une autre rencontre soit prévue dans un avenir proche. Mais ajoute La Presse ; « Tout indique déjà que le DPCP, qui aura à prendre une décision au bout du compte, se retrouvera devant les versions divergentes de la plaignante et du politicien, ce qui mène difficilement à un verdict hors de tout doute raisonnable ».

Il semble qu’on ne retrouve aucune trace de courriels ou de textos incriminants de la part du ministre Paradis alors que sa directrice de cabinet communiquait pourtant avec lui lors de son congé maladie. Des questions vont vite se poser. Pierre Paradis, une fois rétabli pourra-t-il reprendre ses fonctions et retrouver son honneur. Plusieurs reviendront très vite avec de nombreux questionnements à qui a profité cette affaire si elle n’en est pas une ?