RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Bœuf-Québec réagit aux articles de La Vie agricole

LVA ,

Selon Sylvain Bourque, producteur beauceron, selon ce qu’il a confié à notre journaliste Jean-Pierre Lemieux sur l’abattage de boeuf : « présentement au Québec on produit 1% ou 2% de la demande totale ». La Vie agricole a également précisé dans un article intitulé « Bœuf-Québec : un beau projet pour 1,5 % de la production bovine» que l’opération menée à l’ITHQ en avril était positive mais minimaliste. Ces articles ont fait réagir Jean-Sébastien Gascon, coordonnateur du programme Partenaires Boeuf Québec et directeur général et coordonnateur des activités de la Société des parcs d'engraissement du Québec.

Il nous a écrit : « Il n'y a pas 600 000 bouvillons et vaches de réformes produits au Québec.

Il y a 90 000 à 100 000 bouvillons et environ autant de vaches de réforme. Je vous invite à réviser vos sources et rectifier rapidement dans vos pages parce que le manque de rigueur nous fait tous mal paraître. Les producteurs de bouvillons s'organisent et c'est 11% de la production dès le départ qui est dans le projet si on compare aux chiffres de 2015. De mon point de vue, c'est énorme, mais c'est probablement parce que je manque de recul. Lors de notre récente Journée filière, nous avons présenté qu'il y avait une capacité d'abattage disponible de 60 000 dans des plans fédéraux sans un sou d'investissement. Pourquoi est-ce que vous n'en parlez pas? Maintenant si vous souhaitez faire l'amalgame avec le bovin de réforme c'est un choix qui me semble discutable mais c'est votre choix. Votre calcul demeure toutefois erroné. Si monsieur Bourque est déçu, qu'il m'appelle! À l'AGA de la Fédération, les producteurs de veaux m'ont demandé d'aller leur parler et j'ai répondu à toutes leurs questions.  Je n'ai pas eu de demande similaire au niveau de la vache de réforme. J'étais au bar avec Paul Doyon* et il ne m'a pas fait mention. J'ai rencontré d'autres acteurs impliqués dans le dossier de la vache de réforme et à aucun moment il n'y a eu de demande pour que notre projet intègre la vache de réforme. Enfin, êtes-vous certain que notre programme n'a pas d'effet sur l'abattage de la vache de réforme au Québec? Je vous invite à vérifier les circulaires de Métro.»

 

*L’Un des leaders dans le dossier de le projet d’abattage coop

 

Selon le site de la fédération : Les producteurs de bovins du Québec, dans la section portrait global 2015, il se produit au Québec dans la filière bœuf : 479 650 têtes

-162 250 têtes de vaches de boucherie
-129 800 têtes de veaux d’embouche
-91 700 têtes de bouvillons d’abattage
-95 900 bovins de réforme

Et dans la filière veau : 715 400 têtes

-350 800 têtes de vaches laitières
-160 600 petits veaux laitiers
-70 000 têtes de veaux de grains
-134 000 têtes de veaux de lait