RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Si j'étais français, je voterais BLANC!

Roméo Bouchard ,

NDLR : Parmi les personnalités qui ont accepté de s’exprimer dans les colonnes de La Vie agricole sur le duel qui oppose au second tour des présidentielles en France, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, lisez Roméo Bouchard, le fondateur de l’Union paysanne !

Le choix offert se situe entre l'ordre établi et le désordre garanti !

L'ordre établi c'est Macron: l'Europe des banques, l'austérité, exiger des travailleurs plus de temps de travail pour des salaires et retraites moindres, la répression militaire du terrorisme, le nucléaire, la 5e République monarchique, le multiculturalisme (la culture française n'existe pas!), l'augmentation continue des inégalités sociales et de l'impact carbone, et tout cela, sous un feu d'artifice de grands mots vides allant jusqu'à la mystique de la mission du jeune sauveur venu d'ailleurs qui cache difficilement le vide de nouveauté.

Il va changer la politique, mais on ignore toujours quels changements il va faire et en quoi il va se distinguer des autres, sauf que, lui, il vient directement de l'oligarchie bancaire. C'est le bras direct de l'oligarchie bancaire, de l'Europe bancaire, présenté comme le sauveur providentiel, sans qu'on ne sache jamais comment : La France de l'avenir, livrée pieds et mains liés aux banquiers; Jeanne d'Arc brûlée vive par les Anglais.

Le désordre garanti, c'est Marine Le Pen, comme on le voit avec Trump aux États-Unis. Un brassage irréfléchi des structures en place sur la base d'émotions, de frustrations et de préjugés populaires qui couvrent mal l'incompétence politique et la mesquinerie d'un nationalisme revenchard. Mais cette petitesse est adroitement cachée: elle ment comme elle parle.

On croirait entendre Mélenchon. Elle donne le change. Elle a appris elle aussi à se calmer, à se faire rassurante.

Mais si elle devait accéder à la présidence, on peut déjà voir la débandade: le blocage des immigrés, l'expulsion des fichés S et des travailleurs temporaires, le fouillis de la double monnaie et de négociations imaginées avec l'Union européenne, la défense de la religion et de la morale catholiques, etc. Un retour en arrière certain, dans le désordre en plus. Elle risquerait fort elle aussi de trouver ça plus difficile que prévu : La France du passé sans sa grandeur et son rôle de phare dans le monde; Jeanne-d'Arc canonisée.

Voter BLANC, c'est dire: aucun des candidats ne me convient., les deux sont un danger public.

Ça n'a jamais été aussi vrai. Et si ce vote blanc fait élire Le Pen, tant pis, Macron est aussi dangereux: il faut surtout penser comment les combattre l'un ou l'autre.

Car un autre avenir est possible, entre autres, celui que Mélenchon et Hamon ont esquissé. Et puisque seul Mélenchon s'est imposé puissamment comme alternative à ces deux hypocrites, il faut miser sur son mouvement pour s'emparer du contrôle de l'Assemblée nationale en juin et museler celui ou celle de ces deux imposteurs qui s'assoira sur le trône. Le Roi est nu!

Notez en passant que Mélenchon est le seul qui présente un politique agricole résolument souveraine et écologique et reste le seul qui condamne clairement le modèle industriel.