RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Projet pour la durabilité de la ferme

LVA ,

Les agriculteurs savent qu’il est important de préserver la santé des terres, de l’eau et de l’air afin de maintenir leurs activités agricoles et leurs moyens de subsistance d’une génération de famille agricole à l’autre. Ils savent également qu’un environnement propre et une économie forte vont de pair. C’est en ce sens que le député de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, a annoncé le 24 mai dernier, un investissement de plus de 1,1 million de dollars dans un projet de la Fiducie de recherche sur la forêt des Cantons de l'Est (FRFCE), pour identifier les moyens efficaces de réduire les gaz à effet de serre à la ferme, dans le cadre du Programme de lutte contre les gaz à effet de serre en agriculture (PLGESA). 

La FRFCE effectuera une étude de la capacité de stockage du carbone des bandes filtrantes de peupliers hybrides et des bandes riveraines de plusieurs espèces d’arbres et ses effets sur l’écosystème, ainsi que le transfert de connaissances et de technologies. Ce projet fournira aux agriculteurs l’accès à des pratiques de gestion bénéfiques économiques de réduction des gaz à effet de serre.

« Cet investissement du gouvernement fédéral permettra à la FRFCE de mettre au point de nouvelles pratiques et technologies propres afin d’améliorer la durabilité économique et environnementale de la ferme au Canada et de faire de notre secteur agricole un chef de file mondial. », a dit Denis Paradis, député de Brome-Missisquoi

« Ce projet de recherche va mesurer la capacité de systèmes agroforestiers, de bandes filtrantes de peupliers hybrides et de bandes riveraines de plusieurs espèces d’arbres, à contribuer à la séquestration du carbone à l’échelle d’une ferme. Ces bandes d’arbres assimilent également les nutriments en excès provenant des champs, avant qu’ils ne se retrouvent dans les cours d’eau. Les bandes de peupliers produiront de la biomasse, essentiellement carboneutre, qui pourra servir de source d’énergie sur la ferme, réduisant la production de gaz à effet de serre à partir de carburants fossiles. », ont précisé Benoit Truax (Ph.D) et Daniel Gagnon (Ph.D.), chercheurs principaux du projet de la Fiducie de recherche sur la forêt des Cantons de l'Est