RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Loi sur la modernisation des transports répond aux préoccupations des agriculteurs concernant le transport du grain

LVA ,

Après un examen initial, la Fédération canadienne de l'agriculture accueille favorablement la Loi sur la modernisation des transports, attendue depuis longtemps et déposée au Parlement par le ministre des Transports, Marc Garneau. La Loi vise à améliorer l'accès, la transparence, l'efficacité et les investissements durables à long terme dans le secteur du fret ferroviaire.

 

« La FCA est très satisfaite des dispositions contenues dans le projet de loi relativement au transport du grain. Il est clair que l'on a entendu l'opinion des agriculteurs canadiens lors des consultations qui ont été menées l'année dernière, a déclaré Ron Bonnett, président de la FCA. L'ensemble des mesures prévues créera un environnement plus concurrentiel tout en améliorant le niveau de service pour les agriculteurs. »

Bon nombre des recommandations formulées par la FCA et ses partenaires régionaux au cours des consultations ont été incluses à la nouvelle législation. Alors que la saison des récoltes de 2017 approche, les producteurs de céréales seront soulagés de constater que le programme du revenu admissible maximum (RAM) sera maintenu et modernisé et que les plus longues distances d'interconnexion favorisant la concurrence deviendront permanentes.

Selon la FCA, cette nouvelle législation permettra de créer un milieu de transport ferroviaire qui favorisera davantage l'efficience, tout en offrant un service amélioré, des taux concurrentiels et de la transparence, et un meilleur accès aux données, de sorte à permettre la gestion proactive des événements imprévus ou des augmentations subites dans la demande de transport de fret.

« Nous encourageons les décideurs à adopter cette législation aussi rapidement que possible pour qu'elle soit en place d'ici la saison des récoltes cette année », a conclu M. Bonnett.