RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Serres Toundra: le point sur l’affaire

Camille Tremblay-Antoine ,

L’entreprise serricole de Saint-Félicien, spécialisée en production de concombres, se retrouve devant le Tribunal administratif. Trois litiges sont jugés: le dossier du syndicat des travailleurs des Serres Toundra qui est contesté par le syndicat Unifor, celui de l’accréditation syndicale demandée par Unifor ainsi que les différents dossiers des travailleurs congédiés.

Légitimité du Syndicat des travailleurs de Serres Toundra

Le Tribunal du travail a rendu publique sa décision en faveur du syndicat Unifor, le 3 mai, en statuant que le Syndicat des employés de Serres Toundra est valide essentiellement pour les activités de construction de l’entreprise. L’accréditation du syndicat qui était en place n’est donc plus valable.

Le Tribunal administratif avait entendu, en mars dernier, les diverses parties impliquées dans les litiges.

Le syndicat Unifor, contestait la légitimité du Syndicat des travailleurs représentant les employés de Serres Toundra. Le dilemme était de savoir si le syndicat actuel s’appliquait exclusivement sur les tâches relatives à la construction dans l’entreprise, comme le prétend Unifor, ou s’il était également légitime dans la représentation des travailleurs dans les serres. Le contrat de travail avec le Syndicat des travailleurs de Serres Toundra, qui représentait environ 150 employés, avait été voté par moins de 10 travailleurs de serres.

Lors des audiences, l’avocat de l'entreprise félicinoise a expliqué que la signature du contrat syndical avait été faite de bonne foi et suivait la procédure habituelle.

La juge Myriam Bédard doit maintenant évaluer si l’accréditation demandée par le syndicat Unifor peut être reconnue.

Des congédiements à éclairer

Lors des prochaines audiences, qui se dérouleront au mois de juin à Chicoutimi, le Tribunal doit déterminer si l’entreprise serricole a congédié légalement 8 de ses employés. La juge Myriam Bédard devra trancher à savoir si les mises à pied sont dues à l’incompétence, comme le soutien Serres Toundra, ou pour l'implication syndicale.

Trois journées d’audience devant le Tribunal administratif du travail ont pris place, à la mi-mars 2017, pour recueillir les témoignages des ex-employés de Serres Toundra.

Au terme des audiences, ce qui a particulièrement frappé est la récurrence des changements des tâches attribuées à cette dizaine d’employés ayant témoigné. Tous ces travailleurs avaient également pris part à des rencontres syndicales avec Unifor quelques semaines avant les congédiements.

Les Serres Toundra n’ont pas donné suite à nos nombreux appels. Unifor refuse de commenter pendant que le processus est en cours. L’Union des producteurs agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne désire pas commenter le dossier non plus.