RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Marchez vos champs, c’est PAYANT!

Pierre FOURNIER,

Pour avoir accompagné plusieurs CHAMPIONS en végétal dans ma carrière, une chose que j`ai retenue d’eux…ils marchaient régulièrement leurs champs, observaient et revenaient avec un paquet de questions.

 Pas 1 ou 2 fois dans l`été, presque à tous les jours                                                                                                                                 

Connaissez-vous un producteur laitier ou de porcs qui ne se rend pas souvent voir ses animaux?                          

Même à l’ère des caméras, des robots de traite, des soigneurs automatiques, bref, tout l’équipement existe pour remplacer le producteur, MAIS, la surveillance humaine a toujours sa place. Les résultats parlent d’eux-mêmes: 15000 kg/vache, 41 porcelets sevrés par truie au Danemark, 522 b/a (32,7 t/ha) de maïs, etc.                                                                                                          

 La technologie est là pour faciliter la tâche des utilisateurs et améliorer sa performance, c’est bien connu.                                                         

En végétal, on parle de dizaines d’items disponibles:                                                                                                 

GPS, Système RTK, Système LandMap-R, Drone, Capteur de rendements, Sensor pour l’irrigation souterraine (goutte à goutte) l’Autoguidage, Téléphone intelligent,  Moniteur de doses pour (semence, engrais, chaux, pesticide, hormone ou régulateur de croissance, biostimulant, engrais foliaire) Tablette électronique, Logiciel de prise de données(traçabilité), Semis hâtif sous membrane oxodégradable, FarmStar Expert, Caméra de surveillance, Système Accudepth, Imagerie Radarsat-2, Cartes d’élévation LIDAR, Site Web Info-Sols, Culticam, SureDrive TM, Semoir Aerosem, Analyses de sols au laser, Capteur optique Greenseeker, Pollinisateur mécanique, Capteur d`insectes, etc. Et il s’en développe de nouveaux chaque jour.

Tout ça peut nous servir, mais on doit quand même se questionner                                                                                            

 Qu’est-ce qui fait progresser les choses? Mon conseiller(ère) maîtrise-t-il bien ces technologies?                                                                                                               

Pourquoi acheter tel produit, facilite-t-il le diagnostic, améliore-t-il l’environnement, est-il facile d’utilisation, est-il économique?

La réalité en végétal se passe aux champs.

Les variétés se comportent différemment d’une région à l`autre. Les changements climatiques affectent la croissance des plantes. Les sols sont tellement variables qu’il faut les observer et les mettre au défi chaque année.                                                                                                                 

La mécanisation existe, il nous reste à comprendre comment améliorer la SANTÉ des SOLS afin de les rendre plus performants. Le potentiel de rendement des cultures est incroyable, à nous de l’exploiter.        

Pourquoi certains champs, côte à côte, produisent-ils du simple au double?                                                                                                                         

En les marchant, en observant la croissance des plantes et leur couleur, en analysant les feuillages, en questionnant son conseiller, en comparant les sites avec les années, etc.  On peut comprendre bien des choses. Le fait de creuser son sol et de regarder des racines de près peut nous en apprendre beaucoup.                         

Le sol est-il dur ou friable? Les vers de terre sont-ils en abondance ou absents? Les résidus de culture se dégradent-ils bien ? Le sol reste-t-il longtemps gorgé d’eau après une forte pluie ? L’herbicide a-t-il fait son travail correctement ? Quelle rotation semble la meilleure ? Mon apport d’engrais minéral a-t-il performé? L’engrais foliaire a-t-il stimulé mon rendement ? Le fongicide a-t-il amélioré la qualité de la récolte? Etc.

Les outils, les produits et les références existent…

Des kits rapides de diagnostic existent pour évaluer son sol. Comparez les zones à fort et à plus faible rendement. Questionnez les chercheurs et vos conseillers, ils (elles) sont là pour vous apporter des solutions spécifiques à votre ferme. Tout ce beau monde-là devrait également vous accompagner aux champs, tout en échangeant sur vos techniques de production.

La façon dont se développent les cultures nous souligne si tout va bien ou si les problèmes subsistent.           

Une photo vaut mille mots : carences, insectes, maladies, plantes indésirables, racines déformées, etc. tout ça peut être rapidement évalué à des centaines de kilomètres du champ et rapidement corrigé.     

Les produits existent, servez-vous-en selon la demande de vos plantes…                                                                                       

Pour le savoir, il faut aller marcher ses champs et questionner ses cultures.                                                                 

Vous serez heureux de constater que les petits détails font les gros rendements et…c’est payant$$$                                                

Donc, suivez la Recette des CHAMPIONS: marchez, observez, questionnez.

 

 

 

 

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation