RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Angèle Grenier pas entendue: Pour Florent Gagné le secteur de l’érable doit se réajuster !

Yannick PATELLI ,

La Cour suprême du Canada refuse d’entendre l’appel interjeté par Angèle Grenier, l’acéricultrice beauceronne bien connue depuis 15 ans, pour avoir contesté le pouvoir de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec de mettre en marché le sirop d’érable au Québec. Si pour la Fédération c’est un grand jour, pour Florent Gagné, auteur d’un récent rapport expliquant la nécessité d’ouvrir le marché de l’érable pour garder la vivacité du secteur, rien n’est réglé !

Angèle Grenier fait partie des acériculteurs et acéricultrices qui réclament le droit de vendre eux-mêmes leur sirop d’érable en vrac aux acheteurs de leur choix. Elle commerçait depuis plusieurs années avec des acheteurs des Maritimes tout en rejetant les obligations financières du plan conjoint.

Il semble qu’Angèle Grenier comme d’autres devront se soumettre à des arrangements avec la Fédération car plus aucun recours ne semble possible à ce jour. Cette décision aura un impact dans une cinquantaine de causes similaires qui étaient en suspens dans l’attente de ce verdict.

Florent Gagné a expliqué quant à lui à La Vie agricole :« Je crois toujours que ce secteur a besoin de se réajuster. Mon rapport contient des recommandations pertinentes. Il appartient bien sûr au gouvernement de prendre les décisions à ce sujet.»

Reste à savoir si le nouveau ministre de l’Agriculture Laurent Lessard osera touché à un dossier si sensible.