RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Accord Canada-Europe endossé sans compensation

Jean-Pierre LEMIEUX ,

Sans attendre, comme il était prévu, de connaître le détail des compensations que le gouvernement fédéral allait offrir aux artisans fromagers et aux producteurs laitiers du Québec, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a fait adopter par l'Assemblée nationale l'accord de libre-échange avec l'Europe. Le chef de l'Opposition officiel, M. Jean-François Lisée, qui est d'accord avec l'entente de libre-échange, aurait voulu que Québec retarde sa signature de six mois. Le PQ s'est donc abstenu lors du vote.

En conférence de presse M. Lisée a expliqué qu'en retardant de six mois sa signature, le Québec se serait donné un rapport de force « jusqu'à ce qu'il y ait compensation qui soit satisfaisante ».

Le chef du Parti Québécois a rappelé que le gouvernement fédéral a parlé d'environ 350M$ sur « cinq à sept ans ». M. Lisée a ajouté : « mais l'évaluation du Québec c'est que ça va nous coûter 1.5 milliard ».

Le président de l'Association des fromagers artisans du Québec, M. Normand Côté (Fromagerie Médard à Saint-Gédéon), était présent à la conférence de presse et a endossé la position de M. Lisée. Pour M. Côté il est clair que « le fédéral n'est pas prêt à mettre ça en place. Qu'il nous donne des garanties qu'il va y avoir des compensations parce qu'on sait que le nerf de la guerre, ça va être les quotas d'importation et les compensations ».

Un autre artisan fromager présent à la conférence de presse, M. Louis Arsenault a souligné qu'il se transforme 440 millions de kilos de fromage au Canada alors « le plan d'aide qui a été soumis, c'est des pinottes, ce n'est rien. Ça correspond à peu près à 0,04$ le kilo. Ça, c'est à condition qu'on puisse au moins y avoir accès. Donc pour une entreprise comme la nôtre, Fromagerie des Grondines, on parle d'environ quelques centaines de dollars pour un chiffre d'affaires qui apparente le 1,2 million par année ». « Alors c'est sûr qu'on ne peut pas accepter ça » de conclure, M. Arsenault.

Quel montant de compensation serait nécessaire? À la question posée en conférence de presse M. Lisée a répondu : « L'UPA dit 1,5 milliard au lieu des 350 millions proposés. Nous, on est prêts à discuter » et il a ajouté « il y a quelque chose d'autre qui peut être dans l'entente, c'est les quotas de contingentement d'importation. Il y a plusieurs solutions possibles ».

 

http://fromagesduquebec.qc.ca/fr/fromageries/saguenay-lac-saint-jean/fromagerie-medard

https://www.fromageriedesgrondines.com