RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Décès de Donat Roy : il y a un seul Donat dans l’industrie laitière

Pierre Nadeau et l'Équipe de La Vie agricole ,

Il n’y a qu’un seul Donat dans l’industrie laitière et il le restera encore longtemps pour plusieurs. C’est avec tristesse que nous avons appris son décès laissant dans le deuil trois enfants qu’il adorait. Le CILQ a résumé ainsi sa carrière.

On le connaît surtout comme vice-président approvisionnement et conseiller spécial du président de Saputo, depuis plus de 50 ans. De sa graduation de l’École de laiterie de Saint-Hyacinthe, en 1950, jusqu’à son entrée chez Saputo, en 1966,  il a pourtant occupé diverses fonctions dans plusieurs entreprises (Laiterie Belle-Vallée, Coopérative des producteurs de lait de Montréal, Lowney’s, Doyon et Grenache), tant à la production qu’à l’approvisionnement ou à la gestion.

C’est en 1966 que sa carrière prend véritablement son envol lorsqu’il rencontre Lino Saputo qui lui fait part de son problème d’approvisionnement. Donat lui suggère alors d’acheter une laiterie… et se retrouve à l’emploi de Saputo avec le mandat d’acheter une, puis des laiteries. L’entreprise grandit rapidement au Québec, puis au Canada et est aujourd’hui une multinationale au succès reconnu. Lorsqu’on entend Lino Saputo parler de Donat Roy, on retient qu’il a été un rouage essentiel dans la croissance de l’entreprise, «un membre à vie de l’entreprise et de la famille».

Mais Donat Roy s’est aussi impliqué activement pour le développement de l’industrie laitière québécoise dans son ensemble. D’abord administrateur au CILQ, il est devenu président du comité de négociation du Conseil des industriels laitiers du Québec de 1980 à 1984 et c’est sous sa direction qu’a été signée la première convention de mise en marché du lait avec la Fédération des producteurs de lait du Québec. Il s’est également intéressé à la recherche par le biais de Novalait, où il a été successivement administrateur - fondateur, vice-président et président. 

Tout au long de sa carrière, monsieur Roy a entretenu de bonnes relations avec les éleveurs, les gouvernements et les organismes liés à l’industrie laitière. Les intervenants du secteur laitier reconnaissent d'ailleurs unanimement que Donat Roy a su contribuer tout au long de sa carrière à parfaire les liens entre transformateurs et producteurs laitiers. En 1995, le Conseil le nommait Président honoraire à vie pour souligner son implication. En octobre 2012, le vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, François Gendron, le nommait commandeur spécial de l’Ordre national du mérite agricole, accompagnée de la mention

 «Très grand mérite spécial» pour mettre en évidence son travail remarquable.

Plusieurs autres organismes ont également souligné l’apport de Donat Roy au secteur de l’agroalimentaire québécois, dont le Gala Cérès, le Temple de la renommée, l’Ordre des technologues professionnels du Québec, l’Ordre des agronomes du Québec, la Fondation Édouard-Brochu de l’ITA et l’Association des Scouts du Canada, pour n’en nommer que quelques-uns. 

Depuis 2008, le Conseil des industriels laitiers du Québec décerne le prix Donat-Roy pour marquer la contribution à l’industrie laitière d’individus qui ont suivi son exemple.