RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Maxime Bernier de nouveau en amour… avec les producteurs laitiers ?

LVA ,

On se rappellera que pendant la course à la direction du Parti conservateur, Maxime Bernier était le seul des candidats à promouvoir l'abolition du système de gestion de l'offre. Aujourd’hui il déclare que ce n’est plus sa bataille. Tentera-t-il de séduire à nouveau le monde laitier ?

Maxime Bernier avait même utilisé cet argument d’abolition de la gestion de l’offre pour présenter une philosophie libérale au sein du monde agricole, vision chère à l’Institut économique de Montréal ( IEDM), organisme dont il a été vice-président de 1998 à 2000. La position de Bernier contre la gestion de l’offre a fait grand bruit dans le monde agricole et partout au Québec et au Canada. Un regroupement de producteurs mené par Jacques Roy s’est même formé sur Facebook pour le contrer dans sa course au leadership. Plus de trois mois après l'élection de son adversaire Andrew Scheer, ce projet ne fait « pas partie des batailles » qu’il entend mener selon ce qu’il a confié à Radio-Canada.

Radio-Canada rappelle qu’en marge de la rencontre du caucus conservateur à Winnipeg, «Maxime Bernier a réitéré qu'il avait un ``point de vue personnel différent`` à propos de la gestion de l'offre pour la production des oeufs, du lait et de la volaille, mais a rappelé qu'en élisant Andrew Scheer, qui s'était porté à la défense du système, les membres ont choisi une autre voie.»

Maxime Bernier, député d’une circonscription où la production laitière est très importante tente-t-il ainsi une nouvelle séduction auprès des agriculteurs de sa région ?