RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Michelin, c'est d'abord de l'innovation

Yves Charlebois ,

Les pneus Michelin sont synonymes de durabilité et de qualité. Mais selon Pierre Caghassi, vice-président des produits agricoles pour l'Amérique du Nord, « Michelin c'est avant tout l'innovation ».

En effet, l'entreprise française a été la première à développer et à commercialiser le pneu radial en 1946. Cette façon de fabriquer des pneus, qui les rend plus sécuritaires avec un confort de roulement, s'est propagée comme une traînée de poudre. En 1970, Ford vantait sa nouvelle Lincoln équipée de pneus radiaux Michelin.

Cette année, Michelin lance un nouveau pneu, le EvoBIB pour les tracteurs et machineries agricoles. M. Caghassi raconte que les surfaces cultivables n'augmentent pas, mais elles doivent produire davantage. Et pour produire plus, il faut éviter le compactage du sol.

Michelin a mis au point un pneu qui peut rouler avec 40 % de moins de pression d'air, permettant de répartir le contact avec le sol pour minimiser le compactage. Comme on n'arrête pas le progrès, le pneu est conçu pour être regonflé à la sortie du champ grâce à un compresseur intégré au tracteur ou à la machinerie. L'utilisation de ce pneu peut accroître le rendement des surfaces en culture de 4 %.

Une autre innovation, ce sont des pneus sans air pour les chargeuses de type BobCat, les tracteurs à pelouse, etc. L'avantage : aucune crevaison de possible. Ils sont durables et peuvent être réchappés une fois l'usure du temps qui a fait son oeuvre.

Michelin a 19 usines en Amérique du Nord et emploie 22 000 personnes. Ils fabriquent des pneus d'avions, d'automobiles, de camions, de vélos, de motos et de tracteurs jusqu'aux tondeuses à gazon. À l'époque, la navette spatiale était chaussée de pneus Michelin, qui est devenu le plus important manufacturier de pneus au monde.