RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Champagne pour l'AECG!

Yannick PATELLI ,

Le champagne est sabré pour l’Accord Canada-Europe. L’élimination des tarifs douaniers, c’est maintenant ! François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international du Canada accompagné de Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, a annoncé ce matin, sans champagne mais avec café et croissants, au Terminal Viau sur le port de Montréal, l’application provisoire de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne qui permettra aux Canadiens de profiter d’un accès inégalé au marché de l’Union européenne, a-t-il déclaré.

« C’est aujourd’hui un jour important pour le commerce progressiste dans le monde, ainsi que pour le Canada et l’Union européenne, qui écrivent une page d’histoire! » a déclaré le ministre canadien du Commerce international. Il a également souligné, tout comme Christine St-Pierre, le rôle très important joué par les anciens premiers ministres du Québec, Jean Charest et Pierre-Marc Johnson, absents de la cérémonie, parce que retenus en Europe.

M. Champagne a rappelé que ce nouveau marché d’un demi-milliard de consommateurs, dont le PIB s’élève à 22 mille milliards de dollars, offre des occasions d’accès à des marchés publics d’une valeur de 3,3 mille milliards de dollars et qu’il s’agit là «d’une excellente nouvelle pour l’économie canadienne».

«C’est de loin l’initiative commerciale la plus moderne, la plus progressiste et la plus ambitieuse du Canada» a-t-il conclu. 

Grâce à l’application provisoire de l’AECG à compter d’aujourd’hui, 98 % des lignes tarifaires (9 000 lignes tarifaires) seront exemptées de droits de douane, qu’il s’agisse d’éoliennes, de bois ou d’instruments médicaux exportés vers l’Union européenne, ou encore de vin français, de vinaigre italien ou d’outils allemands importés au Canada, a-til précisé. 

L’Union européenne est la deuxième économie en importance dans le monde et se classe au deuxième rang des partenaires commerciaux du Canada, derrière les États-Unis. Elle représente aussi le deuxième marché d’importation de marchandises dans le monde.

Avec l’AECG, le Canada vise de nouveaux sommets pour le commerce canadien dans le monde, une plateforme de calibre mondial pour que les entreprises du pays puissent être concurrentielles et puissent réussir sur les marchés mondiaux, offrant ainsi l’occasion de créer davantage d’emplois pour les Canadiens de la classe moyenne.

L’entente entre le Canada et l’Europe est maintenant officielle, reste à voir comment réagiront les parlements nationaux outre-Atlantique.