RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
Autosuffisance bandeau

Vigilance OGM demande à Couillard et Lessard l’étiquetage obligatoire des OGM

LVA ,

Vigilance OGM est inquiète du fait que le saumon génétiquement modifié (GM) puisse se retrouver sur le marché québécois. Suite à la détection en août dernier du saumon GM sur le marché canadien, Vigilance OGM, le Réseau canadien d’action sur les biotechnologies (RCAB) et Ecology action center ont mené l’enquête et trouvé via le site de statistique Canada  que 4 682 tonnes de saumon en provenance de Panama ont été importées au Québec en juin 2017.

En recoupant ces informations avec celles d’Aquabounty, la compagnie ayant vendu environ 4,5 tonnes de saumon GM entre avril et fin juin 2017, Vigilance OGM a conclu que la première livraison de ce saumon GM à de fortes probabilités d'être parvenue au Québec.

«Si nos soupçons se confirment, les Québécois et Québécoises auraient été les premiers consommateurs du monde à manger un animal génétiquement modifié», s’insurge Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM. « Qu’attend le gouvernement Couillard pour protéger la population en instaurant l’étiquetage obligatoire des OGM ? », a-t-il dit.

Rappelons que le gouvernement du Québec consulte depuis plus d’un an la population ainsi qu’une partie de la filière alimentaire afin de créer une future politique bioalimentaire québécoise, et que l’étiquetage obligatoire des OGM fut un des sujets les plus mentionnés. À un mois du sommet sur l’alimentation du 17 novembre, le gouvernement reste silencieux sur ces intentions estime Vigilance OGM très critique envers le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard.

 « Même si l’ensemble des grandes chaines d’épicerie a annoncé ne pas avoir vendu et ne pas avoir l’intention de vendre du saumon GM, ces intentions ne semblent pas s’appliquer aux produits transformés ou surgelés qu’ils vendent. »