RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel
CLD Napierville Autosuffisance bandeau

Le CDBQ fête ses 20 ans

LVA ,

Le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ), a souligné ses 20 ans d’innovation vendredi dernier, lors d’un 5 à 7 rassemblant près de 140 convives.

D’entrée de jeu, le président, M. Gilles Martin, a tenu à rappeler l’apport de personnes de la communauté ayant joué un rôle primordial dans la création et le développement du CDBQ. Ainsi, l’implication de MM André Théberge,  André Simard, Hervé Bernier et Jean-Marc Bélanger, a été applaudie. Pour monsieur Martin, il est certain que le CDBQ n’aurait jamais vu le jour sans le leadership, la vision et la détermination de ces personnesAu cours de l’événement, un diaporama relatant les faits marquants des vingt années du CDBQ a été présenté.

Quelques faits saillants de 1997 à aujourd’hui

Depuis le transfert des actifs de la ferme expérimentale en 1997, le CDBQ a connu une croissance remarquable qui s’est traduite notamment par des investissements majeurs en infrastructure et une augmentation de son personnel scientifique.  Depuis sa fondation, le CDBQ a investi pas moins de 24 millions de dollars dans différents projets d’infrastructure. Parmi ceux-ci, notons l’implantation d’un incubateur en transformation bioalimentaire, la construction d’un complexe agrobiotechnologique, la modernisation des laboratoires, la construction d’un système énergétique à la biomasse, l’acquisition d’un système de traitement aux hautes pressions hydrostatiques et plus récemment, en 2016, l’implantation d’une chaîne de biofermentation. Fort d’infrastructures modernes et d’une équipe professionnelle compétente, le CDBQ a développé une expertise reconnue dans les secteurs de la transformation bioalimentaire, de l’agronomie et des biotechnologies.

Tourné vers l’avenir

Le CDBQ entrevoit l’avenir avec beaucoup d’optimisme. Toujours motivé par l’innovation, de   nombreux projets sont en cours de réalisation. Le plus important consiste à agrandir l’incubateur bioalimentaire pour doter le CDBQ d’infrastructure à la fine pointe de la technologie dans le domaine des boissons fermentées. Ce projet, déjà confirmé, nécessitera des investissements de 4,5 millions de dollars.

Pour monsieur Garon, directeur général du CDBQ, ces investissements s’inscrivent dans le cadre d’une planification qui permet au CDBQ de se démarquer et d’offrir aux entreprises des services professionnels, technologiques et scientifiques parmi les meilleurs.

Un carrefour bioalimentaire

Depuis plusieurs années, le CDBQ héberge quatorze entreprises dans le domaine bioalimentaire de sorte qu’aujourd’hui, le CDBQ est devenu un véritable carrefour bioalimentaire favorisant l’établissement de partenariats constructifs entre elles. Parmi ces entreprises, mentionnons Premier Tech, Biopterre, AgroEnviroLab, le Centre d’expertise en production ovine du Québec, Ruralys, Co-Éco.

En terminant, le président monsieur Gilles Martin a tenu à remercier tous les partenaires et organismes gouvernementaux qui soutiennent le CDBQ depuis les tout débuts.

Une page Facebook du CDBQ est désormais en ligne pour plus d’actualités.